Complètement raté mais il en sort une bonne petite...comédie

Avis sur Marie Stuart, reine d'Écosse

Avatar Foulcher
Critique publiée par le

Mon dieu...je me doutais que ce film allait être nul car beaucoup trop lisse, sans compter sur les commentaires du style "une œuvre féministe" (ptdr ils n'ont pas dû voir le film) ou des mises en avant d'Oscar blabla mais a minima je m'attendais à un peu de sérieux et une implication dans le thème choisi.

Mais au final Marie Stuart est un film qui - entre des pans entiers du film perdus dans des scènes sans aucun intérêt - se perd dans du comique (mon dieu le politiquement correct ou les histoires de coucherie...) voire dans une vision complètement à l'opposé des commentaires (d'où ma remarque sur le fait que les mecs n'ont pas dû voir le film). Féministe cela ? Mais les femmes sont présentées comme des écervelées fragiles qui seraient soi-disant de grandes dames mais pourtant montrées par le film comme des gamines ou frustrées (à cause de l'amour, pas d'homme dans sa vie..la réalisatrice est un cheval de Troie machiste c'est ça ?).

Le pire c'est qu'en deux heures il ne se passe strictement rien. On nous parle d'une reine très forte mais on ne la voit que monter à cheval, se faire tromper par son mari, etc. Bref, on ne voit aucune action concrète, rien. Les relations avec les personnages ne sont pas explicitées, aucun contexte, aucune grandeur, rien du tout encore. Mais même pas non plus de développement émotionnel : ni Histoire, ni interprétation, juste de belles images trop bien faites et c'est tout.

Mais à quoi exactement a pensé la réalisatrice ? Comment on peut se dire que remplir deux heures de films avec de la baise, des tromperies, des jeux de gamines montrerait la grandeur d'une reine ? Le pire, c'est que cette malheureuse est conne comme ce n'est pas permis et presque agaçante. Une caricature, un personnage creux, sans passé ni présent.

Il restera uniquement de ce film un soin particulier au détail de l'image, des langues, … mais cela reste bien trop superficiel et pas assez pour masquer le carnage d'un fond désastreux. Le point positif ? Ca en est tellement un naufrage délirant que le film devient finalement assez divertissant. On s'amuse de voir ces clowns à l'écran (mention spéciale à l'italien, on se croirait dans un épisode de Riverdale) et le film se transforme ainsi en...comédie, en nanar si vous préférez. Presque culte dans sa dauberie infâme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 557 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Foulcher Marie Stuart, reine d'Écosse