👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Après deux films plutôt sympathiques mis en scène pour Ghibli, Hiromasa Yonebayashi se lance, en adaptant le roman The Little Broomstick de Mary Stewart, dans la toute nouvelle aventure du studio Ponoc, composé majoritairement d'anciens élèves de la boite cofondé par Miyazaki et dont Mary et la Fleur de la Sorcière est la première sortie.

D'ailleurs, on retrouve, et ressent, assez vite tout le poids de l'héritage Ghibli, tant dans le fond que la forme, devenant par moment prévisible avec parfois le sentiment d'un manque d'âme, à l'image des références un peu trop exposées, malgré une introduction impressionnante et maîtrisée. Enfin, l'animé peine un peu à créer des personnages et relations forts, surtout celle entre Mary et Peter, manquant de richesse et surtout de sensations, alors que l'écriture n'est pas non plus infaillible.

Enfin, c'est très loin d'être à jeter pour autant, et pour une première c'est même plutôt encourageant, tant Hiromasa Yonebayashi met en scène plusieurs bonnes idées, surtout visuelles. Il parvient à créer une ambiance un peu naïve assez prenante, rendant ainsi Mary intéressant à suivre de bout en bout, avec un univers particulier, que ce soit dans la partie campagne ou celle magique, un peu trop bourré de référence, mais entraînant, avec une certaine science du détail faisant la différence.

Forcément, l'une des qualités premières se trouve dans l'animation, et c'est toujours un régal pour les yeux, avec des dessins aboutis, fins et jolis, tant qu'ici aussi il y a une certaine science du détail, notamment dans les arrières plans. Si Hiromasa Yonebayashi n'hésite pas à inclure dans son oeuvre quelques réflexions, comme sur l'élitisme ou l'homme se prenant pour Dieu, et si ce n'est pas forcément pertinent, ça n'en devient jamais lourd.

En signant Mary et la Fleur de la Sorcière, Hiromasa Yonebayashi lance la nouvelle aventure du studio Ponoc, proposant une oeuvre imparfaite mais sincère, avec un univers assez riche et un véritable savoir-faire, tant dans les dessins que la mise en scène.

il y a 4 ans

33 j'aime

15 commentaires

Mary et la Fleur de la sorcière
SBoisse
5

Esprit facétieux de Miyazaki sort de cet homme !

Le studio Ponoc est l'enfant adultérin de Ghibli. Pressenti pour succéder au maître Miyazaki, le jeune Hiromasa Yonebayashi dirigea Arrietty, le petit monde des chapardeurs (2010), puis Souvenirs de...

Lire la critique

il y a 4 ans

53 j'aime

4

Mary et la Fleur de la sorcière
Edelwice
7

Mary et la fleur de l'espérance

Si nous avons fait des entrées avec Arrietty et Marnie, c’est parce que c’étaient des films « Ghibli ». Maintenant, la magie de Ghibli a disparu et dorénavant, nous devons continuer à attirer...

Lire la critique

il y a 4 ans

44 j'aime

17

Mary et la Fleur de la sorcière
Docteur_Jivago
6

Le Jour se Lève

Après deux films plutôt sympathiques mis en scène pour Ghibli, Hiromasa Yonebayashi se lance, en adaptant le roman The Little Broomstick de Mary Stewart, dans la toute nouvelle aventure du studio...

Lire la critique

il y a 4 ans

33 j'aime

15

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40