Avis sur

Massacre à la tronçonneuse 2 par Blockhead

Avatar Blockhead
Critique publiée par le

Pour ceux qui n'ont pas apprécié le premier film de Tobe Hooper, rassurez-vous, ce second opus est un peu plus digne d'intérêt. Je parle bien sûr à titre personnel. Je n'ai pas vraiment trouvé le premier si génial que ça et je préfère nettement cette suite, beaucoup plus gore, délirante et jouissive. Mais je respecte le travail de Tobe Hooper sur le premier film qui mérite amplement son statut de film culte.

Tobe Hooper est le réalisateur de Massacre à la tronçonneuse, ça, tout le monde le sait. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'il est le réalisateur des géniaux The Funhouse, Poltergeist, et Lifeforce. On l'attend d'ailleurs sur les suites du Retour des Morts-Vivants... Affaire à suivre.

On démarre en fanfare avec deux petits gars en bagnole qui téléphonent à la radio local histoire de délirer un peu (moyen comme délire m'enfin bon). Sur la route, ils se retrouvent confrontés à un gros 4x4 noir. A son bord, un étrange individu qui les menace d'une... tronçonneuse. Les deux jeunots se font charcuter dans les règles de l'art par un Leatherface en pleine forme. Le lendemain, le lieutenant "Lefty" Enright débarque sur les lieux du massacre. Au passage (et pour faire un lien avec le précédent film), ce lieutenant est le frère du père des gamins assassinés dans le premier film (super le lien!). Ils décident de prendre l'affaire en main. La nana de la radio, qui dispose sur bande du meurtre des deux zigottos en bagnole, lui propose son aide. Ils vont faire équipe tant bien que mal. Mais c'est sans compter sur la petite famille de dingues qui cuisinent avec de la chair humaine...

Voilà une suite vraiment réussie. Beaucoup plus fun que le premier en tout cas. L'histoire n'est pas extraordinaire mais simple à suivre et propice à quelques scènes de tripailles (voir le duel final entre le lieutenant Enright et Leatherface).

Dennis Hopper incarne un lieutenant qui va sombrer peu à peu dans une espèce de folie vengeresse. Il faut le voir à la fin, une tronçonneuse dans chaque main et découper à-tout-va dans le repaire de la famille d'anthropophages en hurlant à qui veut bien l'entendre qu'il est "le bras armé du Seigneur". Du délire...

Malheureusement, le film pèche par son manque cruel d'atmosphère. On est loin des sommets horrifiques atteints avec l'original. Dans Massacre à la tronçonneuse, premier du nom, Tobe Hooper développait un climat poisseux, effet renforcé par une pellicule crade et une mise en scène à la limite du documentaire. Dans cette suite, on ne ressent plus ce sentiment de peur à la vision des protagonistes de l'histoire originale (la famille de Leatherface). Ce dernier n'est d'ailleurs plus aussi impressionnant. Il semble penser plus en-dessous de la ceinture qu'autre chose (voir la scène lorsqu'il débarque dans les locaux de la radio et sa rencontre avec l'animatrice "Stretch").

Encore au rayon plantage complet, la musique. A moins d'être un fan de musique pop/rock des 80's, vous risquez d'être déçu. La réalisation n'est pas non plus excellente mais suffisament efficace toutefois pour suivre l'histoire sans encombres.

Toutefois, le film comporte suffisament de passages gore pour nourrir notre soif de sang à l'écran. Une suite très sympathique et très agréable à regarder.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 42 fois
Aucun vote pour le moment

Blockhead a ajouté ce film à 23 listes Massacre à la tronçonneuse 2

Autres actions de Blockhead Massacre à la tronçonneuse 2