Pour en finir une bonne fois pour toutes avec les conneries que j'ai pu lire sur ce film.

Avis sur Match Point

Avatar Quantum
Critique publiée par le

"Qu'est ce que tu veux que je te dise ? Je sais... J'étais le gosse du quartier qui racontait des blagues. Tu vois, nous vivons dans une société qui valorise énormément l'amuseur. Tu vois ?
Et d'un autre coté, si j'avais été un indien apache, chez ces mecs là, on avait pas besoin de comiques, n'est ce pas ? Alors je serais au chômage. [...] C'est une question de chance... la chance, c'est tout. J'ai simplement eu un pot de cocu. Si je n'étais pas né à Brooklyn, si j'étais né en Pologne ou à Berlin, aujourd'hui je serais un abat-jour, non ?"
(Stardust Memories, 1980)

Le thème du hasard et de la chance parsème l'oeuvre de Woody Allen. Woody Allen ne croit pas en Dieu, mais il croit au travail et à la chance.
Et pour la première fois il en fait le thème central d'un film. J'y reviendrai.

Match Point est un film particulier dans la filmo de Woody Allen, déjà par sa longueur, 2h, c'est exceptionnel chez Woody qui oscille plus souvent entre 80 et 90 minutes, ensuite parce qu'on quitte la musique jazz et Cole Porter pour des arias d'opéra omniprésents. Et, certains l'auront remarqué, on débarque en Angleterre pour la première fois dans son oeuvre.
C'est que cette histoire d'arrivisme se serait peut être plus difficilement mis en place dans une société américaine plus individualiste que dans la grande bourgeoisie, limite aristocratique, londonienne. Ou peut être pas...
Mais tout ça se sont des détails qui n’intéressent que les fans du maître.

J'écris cette critique car j'en ai lu quelques unes de négatives sur ce site et que, bien qu'on est le droit de ne pas aimer le film et d'en dire du mal, je crois que les gens qui les ont écrites n'ont pas vraiment tout compris... j'ai lu par exemple les termes "histoire d'amour creuse" ou "on ne comprend pas bien pourquoi Chris devient un psychopathe".
Et ça a le don de m'énerver. Chris n'est pas un psychopathe. "Match Point" n'est pas non plus une histoire d'amour.
Mais je n'écris pas non plus pour faire changer les gens d'avis, juste pour donner le mien.
Que dit "Match Point" pour moi ? Que le hasard fait tout, que l'on peut faire tout les plans qu'on veut, travailler autant que l'on peut, mais que sans ce petit coup de pouce de la chance tout peut s’écrouler à tout moment.
Vous connaissez la maxime; "si tu veux faire rire Dieu, raconte Lui tes plans".

Voici donc l'histoire d'un tennisman Chris qui n'a pas eu la chance de faire des études mais une carrière de sportif pro. Il est bon, mais il lui manque ce petit truc en plus qui fait les grands champions, ce petit coup de pouce du destin. Chris a du mal à l'encaisser. Il décide qu'il réussira dans la vie d'une manière ou d'une autre. Il décide qu'il ne laissera plus le hasard décider pour lui. Alors il travail, il se cultive, il fait tout son possible pour s’intégrer dans une société qui lui est étrangère, celle des grands bourgeois à qui il donne des cours de tennis. Il courtise, sans amour, la fille d'un notable, l'épouse, travail pour beau papa, prend des cours du soir pour progresser, prend un poste important, devient riche, à un bel appartement sur la Tamise.
Mais le hasard est toujours là, on ne lui échappe pas, lui mettant plusieurs fois sur sa route une femme qu'il aime sincèrement, coup de foudre immédiat d'ailleurs, Chris la désire intensément, ça pourrait paraître pure luxure au départ, mais Chris est sincère dans cet amour, à deux doigts de tout foutre en l'air plusieurs fois pour Nola. Seul son désir de garder un contrôle total l'empêche de quitter la vie qu'il s'est construit, et la pensé pendant longtemps qu'il peut mener sa double vie sans encombre.
Quand la situation lui échappe, il fait donc un choix radical, et difficile, celui de sacrifier radicalement une de ces vies pour l'autre, pour ce qu'il décriera comme "a greater good" a ses fantômes...
Et c'est là que ça devient cynique.
Parce qu'en voulant garder le contrôle à tout pris, en voulant en laisser le moins possible au hasard, Chris, qui n'est pas un criminel de longue date, va commettre une série d'erreurs qui pourraient l'envoyer en taule pour le restant de ses jours (un journal intime, une bousculade en sortant de la scène de crime et bien d'autres encore...)
Même l’enquêteur aura un rêve lui révélant la vérité.
Et c'est cyniquement la chance et le hasard qui le sauveront, sans qu'il ne le sache jamais.

Alors oui, c'est cruel et c'est cynique, mais c'est aussi ça la vie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 954 fois
14 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Quantum Match Point