Avis sur

Match Point

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Chris Wilton est un excellent joueur de tennis à tel point que, débarquant à Londres, il parvient à se faire remarquer par un riche club afin d'exercer la fonction de prof de tennis. Il a ainsi l'occasion de faire la rencontre de personnes très aisées et notamment le jeune et fortuné Tom Hewett, fils d'une "grosse famille" qui pousse sa sœur Chloe dans les bras du tennisman. De son côté ce Tom est fiancé à Nola Rice, une ravissante actrice américaine en recherche de castings. Lorsque Chris croise la jeune femme un coup de foudre réciproque se produit, ce qui pourrait fort mal passer chez les Hewett dont le père projette une grande carrière professionnelle pour Chris et, bien entendu, un mariage avec leur fille...

Il est vrai que la vie peut se comparer à une partie de tennis. Celui qui a le meilleur "service" l'emporte le plus souvent toutefois lorsque la petite balle jaune tape l'arête du filet la chance entre en jeu par l'incertitude du côté du rebond. Chris en bénéficiera t-il? La vie va ainsi, et ce jeune prof prend peu à peu de l'influence au contact de cette haute classe londonienne. Ce sport crée dans ce milieu des relations "utiles", encore faut-il jouer avec prudence et ne pas se griser. Tomber follement amoureux de la fiancée de son copain risque de compromettre nos relations, ici à la fois affectives et professionnelles, la confiance n'étant pas la qualité première du monde des affaires. Toutefois, malgré l'amour que Chris éprouve pour la tendre Chloe, il ne peut retenir ses pulsions amoureuses pour Nola. "L'avantage" change de camp, la partie devient indécise, le jeune tennisman perd de sa superbe, l'inquiétude le panique, il ne sait plus comment sortir ses "coups favoris" pour remonter au score dans ce match dont l'issue devient de plus en plus désespérée pour lui. Dernières balles pour le coup de grâce et pour un trophée peu glorieux: Nola ou Chloe ? La vie est vraiment aussi capricieuse qu'une balle qui heurte cette fameuse arête du filet d'un cour de tennis. Elle retombera du côté de l'amour fou ou du côté de la fortune. Faites vos jeux !

Après avoir été déçu par un bien modeste "Vicky Cristina Barcelona", j'avais envie de confirmer la remarquable impression que m'avait laissé Woddy Allen, réalisateur pour lequel je loue une profonde admiration, avec son merveilleux "Minuit à Paris". Je dois dire que là, Woody a réalisé un service gagnant et remporte un "set" de plus. Le sujet est d'une belle originalité, incisif, parfois révoltant mais toujours palpitant. Le réalisateur est à ce moment de sa carrière en grande forme et transmet à son film autant de sensibilité que de dureté. Il manie les sentiments avec une profonde dextérité. Il est difficile de sortir indemne de cette œuvre dans laquelle le cinéaste bouscule la morale et nous pointe du doigt la difficulté de faire un choix lorsqu'on est "aspiré" par de brillantes fonctions pour lesquelles on n'est pas forcément armé.
La direction des acteurs est brillante et comme dans un "double", les quatre principaux protagonistes sont excellents. Jonathan Rhys-Meyers, Chris, ne peut que séduire, il nous fait vivre sa vie mouvementée et ses tourments avec beaucoup de persuasion. Chloe est interprétée par Emily Mortimer , aussi belle qu'adorable, émouvante et sobre. Je dédie également ces qualités à Scarlett Johansson, jouant à la perfection Nola, une actrice américaine en mal de contrats et éperdument amoureuse. Matthew Goode, dans le rôle de Tom fils de riche en dehors de tout souci et play-boy, est lui aussi d'une grande crédibilité .

Voici donc l'équipe sélectionnée par l'entraîneur Woody Allen pour nous faire vivre ce film que je considère comme l'un de ses meilleurs et son côté un peu cynique contribue à insuffler une force impressionnante à cette œuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2219 fois
48 apprécient · 2 n'apprécient pas

Gérard Rocher a ajouté ce film à 3 listes Match Point

Autres actions de Gérard Rocher Match Point