Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Max

Avatar pierrick_D_
Critique publiée par le

Grimaldi,truand de cinquième division,survit péniblement de casses minables en escroqueries pathétiques exécutés de concert avec un vieux débris dont on ne saura jamais exactement ce qu'il est pour lui.Mais ce malfaiteur a une autre facette.Il est le papa poule de Max,gamine imbuvable et manipulatrice à qui il passe tout.C'est que voyez-vous,la mère de Max,et grand amour de Grimaldi,est morte lors de l'accouchement il y a six ans,ce qui semble autoriser la môme à faire chier tout le monde parce qu'elle est malheureuse que sa maman soit "morte au ciel".Oui,la fillette répète à l'envi cette jolie formule "poétique",afin qu'on saisisse bien les enjeux.Son père est inconsolable et n'a jamais voulu refaire sa vie,mais sa fille veut une maman et une femme pour occuper son papa qui la couve trop.A cet effet,elle recrute une pute,qui accepte de jouer le jeu pour quelques jours,contre espèces sonnantes et trébuchantes.Si vous ne voyez pas comment cet infect mélo va finir,faites-vous euthanasier,on ne peut plus rien pour vous.Ce chef-d'oeuvre de pathos ranci est la première production d'Ardimages,la société du sémillant Thierry Ardisson qui a décidé de se lancer dans le cinéma.C'est aussi le dernier pour l'instant,ce qui n'est guère étonnant au vu du résultat,mais une nouvelle daube est annoncée pour cette année.L'homme en noir se heurte ici à la réalité,car le ciné c'est quand même un métier,et il ne suffit pas d'être un bon animateur télé pour exceller en ce domaine.Ardisson est en plus l'auteur de l'idée "originale" du film.Alors là il y a de quoi se marrer vu que le film a déjà été fait en 93 aux Etats-Unis.Ca s'appelait "La surprise",avec Ed Harris et Melanie Griffith en lieu et place de JoeyStarr et Mathilde Seigner,et un gamin plutôt qu'une gamine.Pas surprenant de la part d'Ardisson,déjà convaincu de plagiat littéraire.Pour développer cette idée et réaliser le navet,on a recruté Stéphanie Murat,incapable notoire.Cette fille de,son père est le célèbre metteur en scène de théâtre Bernard Murat,avait sévi en 2004 avec "Victoire",passé totalement inaperçu et ayant pour vedette Sylvie Testud,qui tient un petit rôle dans "Max".De prime abord,on constate qu'elle ne se foule pas pour trouver des titres,se contentant d'utiliser le prénom d'un personnage.Ensuite,on se rend compte qu'elle ne se fatigue pas non plus à écrire un scénario ni à assurer une réalisation digne de ce nom.D'où cette histoire répugnante de guimauve débilitante orchestrée par une mise en scène sans idées,sans énergie,sans puissance,sans rythme,sans rien en fait.L'option choisie ici est le misérabilisme apitoyant.Image sombre et cradingue,décors hideux et déprimants qui donnent envie de s'extraire la cervelle au tire-bouchon,une maison miteuse dans laquelle se passent les trois-quarts du métrage et dont l'intérieur ressemble à l'annexe de la décharge municipale.Le scénario sonne faux,sonne creux,et charrie inlassablement l'ambiance délétère qui pollue l'air du temps.On est dans une sorte de banlieue pourrie mais bizarrement calme et où les gens,pour la plupart très colorés,sont vraiment tous très gentils.Ah,s'il n'y avait pas ces salauds de représentants de l'autorité,des fumiers de blancs,des assistantes sociales qui se pointent chez vous tard le soir pour tenter de vous retirer la garde de votre fille chérie,ou ces flics qui viennent vous embarquer la nuit de Noël,alors qu'on était si heureux en plein réveillon,à s'offrir tous ces jolis cadeaux qu'on avait volés.D'accord,Grimaldi est un gangster,mais c'est pas grave parce qu'en même temps,comme dirait Macron,c'est un super papa.D'accord,Rose est une prostituée qui profite du désarroi de ses hôtes,mais elle va changer car elle est conquise par cette petite fille si craquante,et bientôt aussi par son papa si attentionné.Parlons-en,de la gosse.Cette sale petite crevure,jouée par l'insupportable demeurée bouffie nommée Shana Castera,donnerait des envies d'infanticide à n'importe quelle personne normalement constituée.En fait,on voudrait juste la pendre par les pieds et la dépecer vivante en prenant tout son temps.Mais là non,tout le monde est à ses petits soins,y compris un JoeyStarr qu'on a connu moins patient et plus violent,et qui aurait pour le coup matière à se défouler.Il est vrai que la nouvelle éducation commande de s'aplatir comme une carpette devant l'enfant-roi.Trois acteurs de grande classe tiennent le haut de l'affiche,ce qui est désespérant,car ils ne parviennent jamais à exister au milieu du cloaque nauséeux qu'est ce film et à travers les personnages ridicules et guignolesques qu'ils doivent interpréter.Joey s'est apparemment bourré de tranquillisants avant chaque scène,il fallait bien ça pour supporter l'épreuve.Jean-Pierre Marielle est visiblement devenu complètement sénile,ce qui a dû l'aider sérieusement à incarner le vieux con sentencieux de service.Quant à Mathilde Seigner,elle tente vainement de cultiver sa veine vulgos sans jamais parvenir à avoir vraiment l'air d'une pute.Et tout se terminera bien entendu par un happy-end sirupeux qui vous fera regretter de n'avoir pas préparé les sacs à vomi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 171 fois
Aucun vote pour le moment

pierrick_D_ a ajouté ce film à 1 liste Max

  • Films
    Affiche La Dernière Marche

    Le pire film

    Essayons de désigner le plus mauvais film de chaque réalisateur.Je préfère avertir que la liste qui va suivre comporte des...

Autres actions de pierrick_D_ Max