La crapule et les voleurs d'infortune

Avis sur Max et les Ferrailleurs

Avatar Borat 8
Critique publiée par le

Après Les choses de la vie (1970), Michel Piccoli et Romy Schneider retrouvaient Claude Sautet pour un film policier et ce bien que le réalisateur envisageait d'autres noms. Ici pas d'accident de voiture, mais un "braquage par accident". Par accident car si le braquage a lieu, c'est parce qu'il est fomenté par un policier souhaitant avoir un flagrant délit (Piccoli). Qu'importe que les braqueurs soient des petites frappes sans envergure, voire de simples marginaux.

Si bien que le spectateur aura bien plus de sympathie pour ces personnages que pour celui de Piccoli, manipulateur de la pire espèce. Le Policier n'est clairement pas le héros de l'histoire, prêt à se servir d'innocents pour avoir un fait de gloire. Il pense qu'avec un braquage arrêté, le crime sera stoppé. C'est uniquement lorsqu'il s’aperçoit de son erreur qu'il retrouve un semblant d'humanité... mais pas trop longtemps quand même. La première scène anticipe un peu trop les événements, mais elle a le mérite de ne pas trop en révéler (elle évoque juste un moment de bascule pour le personnage de Piccoli). L'acteur signe une prestation particulièrement froide et radicale, explosant d'autant plus dans une conclusion saignante.

Face à lui, une Romy Schneider aussi fragile que sexy en prostituée se faisant autant avoir que ses comparses. Le regard qu'elle lance à Piccoli dans le café vaut autant que ceux que Brigitte Bardot donne au même acteur dans Le mépris (Jean-Luc Godard, 1963). Pas besoin de flingue avec Romy Schneider, les yeux ont tiré les premiers.

Claude Sautet signe un film noir, sans espoir, où l'humanité vient plus de gens pris de l'autre côté de la loi et non de la figure de la justice. Une violence sociale qui tient à la fois de la malchance et de la manipulation la plus crasseuse et dont personne ne sort indemne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5 fois
Aucun vote pour le moment

Borat 8 a ajouté ce film à 2 listes Max et les Ferrailleurs

  • Films
    Affiche Bad Boys II

    Journal de bord 2020

    Avec : Bad Boys II, La Proie, Tais-toi !, Le Manoir,

  • Films
    Cover Mad France (1896-1979)

    Mad France (1896-1979)

    Contrairement à d'autres listes Mad, ici je ne parle que de films (français ou réalisés par des français) que j'aime à divers...

Autres actions de Borat 8 Max et les Ferrailleurs