Max et sa drôle de dame.

Avis sur Max la menace

Avatar Bastien Rae
Critique publiée par le

Max La Menace entre dans la catégorie de film qui sont tiré d'une série télévisée et concrètement, à part Mission Impossible qui a clairement fait oublier la série télévisée, il est difficile d'adapter une série au cinéma. Et cela est plutôt simple: la série télévisée permet d'explorer en profondeur les personnages, les intrigues, il n'y a pas nécessairement besoin de survoler le sujet. D'où le fait que bien souvent, les films adaptant les séries sont fades en comparaison du produit original. Cependant, celui-ci tire son épingle du jeu. Au-delà d'être l'adaptation de la série télévisée Get Smart, ce film est aussi une parodie ouverte concernant les films d'espionnages de manière générale. Mieux encore, l'ensemble du film semble être construit comme une moquerie envers un genre qui a connu des hauts et des bas.

Tout ressemblance avec certains agents existants est bien sûr fortuite. Tout comme les agences ou autre thème en rapport avec l'espionnage. Max La Menace est donc ouvertement mauvais par moment, mais aussi, excellent sur d'autres moments. Il est en fait le témoignage de ce qui a été le meilleur et le pire dans ce genre. N'évitant pas les clichés de manière volontaire, le film s'amuse à parfois aller dans l'exagération générale sur une séquence (abus de ralenti, réplique qui font mouche, deus ex Machina forcé) pour construire son propos autour du genre. Malgré tout, il parvient à se démarquer grâce à son histoire qui n'est pas original mais qui est attachante. Et de cette histoire naît un contraste majeur avec le genre de l'espionnage.

Le film est attachant ce qui n'est pas le cas du genre de manière générale. Prenons 007 qui est tout sauf attachant, il est charismatique, froid, intrépide. Le succès de Bond est dû à cette idée que l'agent 007 est un idéal masculin quasi inaccessible pour le commun des mortels. Ici, c'est tout le contraire qui se passe: Max est un monsieur tout le monde qui se retrouve être au bon moment au bon endroit. De plus, le choix de casting est excellent: Steve Carell n'a clairement pas un physique hors du commun. Il est tout simplement normal. De-là vient une question importante: entre-t-il tout de même dans le physique de l'espion? D'autant plus, car de son physique banal, naît une force de camouflage hors du commun. Tour à tour, des codes du genre sont tournés en ridicule de manière exagérée mais cela se justifie. Prenons Fallout (qui est un film que j'adore vraiment), c'est clairement un film où s'installe l'idée suivante: comment pousser toujours plus loin les limites. Max La Menace pose la même question à travers la manière de tourner en ridicule un genre intouchable du cinéma.

Tout le film est pensé pour gagner une place dans le genre: il est toujours difficile pour un film parodiant une idée de s'intégrer pleinement au genre qu'il parodie. Mais, ici, de la composition musicale (le film possède un thème clairement identifiable), des gadgets (qui montrent à quel point l'espionnage peut paraître ridicule par moment), des personnages (formant un ensemble de cliché justifiée), tous est parfaitement pensée. Mais, cependant, le film possède ses limites. Une d'elle se retrouve dans la limite temporel: le film parodie une certaine époque du genre de l'espionnage: clairement celle des années 60-70 (la période durant laquelle la série est née). Ici, on est face à une adaptation et donc, le film ne cherche pas à s'ancrer dans son époque de création. Et cela est dommage car dans une certaine logique (Mission Impossible le fait très bien), le film est la continuité directe de la série donc, il faut marquer une évolution et cela passe souvent par l'ancrage dans sa propre époque. Mais, ce reproche, le film y répond: le film présente le personnage de Max comme vieux jeu. Certes, c'est une justification qui se tient mais, cela montre aussi un manque d'ambition.

Un manque d'ambition qui s'exprime également à travers le scénario. L'idée principale du film n'est pas du tout original et même s'il faut coller au plus près de l'univers de la série télévisée, une pointe de nouveauté aurait permis au film de se détacher complètement du matériel de base et donc, aurait montrer une ambition nettement supérieure. Une autre limite du film c'est l'humour finalement. Malgré le fait que le film soit une parodie ouverte d'un film d'espionnage, il n'en reste pas moins que l'humour est clairement sur-dosé. L'ensemble des personnages semblent être des running-gag (notamment le personnage de The Rock). Peut-être qu'un dosage plus maîtrisé aurait éviter une certaine redondance comique qui ne fonctionne pas toujours.

Max La Menace regorge donc de bonnes idées qui ne sont pas toujours maîtrisée malgré le fait que le film reste très divertissant et parvient à démystifier un genre qui semble être intouchable (rien qu'à voir la réception des Bond avec Pierce Brosnan pour comprendre que ce genre n'est clairement pas facile à bouger). L'ensemble est drôle (trop), attachant (grâce à Steve Carell) et relativement réussie. N'empêche qu'un peu plus d'ambition n'aurait pas fait de mal au film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 110 fois
1 apprécie

Bastien Rae a ajouté ce film à 3 listes Max la menace

Autres actions de Bastien Rae Max la menace