1976 : date d'une grande collaboration entre Scorsese et De Niro

Avis sur Mean Streets

Avatar Charlotte-Bad
Critique publiée par le

Première collaboration entre le réalisateur Martin Scorsese et l'acteur Robert de Niro, cette première oeuvre montre déjà le perfectionnisme du réalisateur.

Avec son quatrième long-métrage, Martin Scorsese explore déjà les bas-fonds de sa ville natale New York. Drame semi-biographique centrée dans le quartier de Little Italy, Mean Streets raconte une histoire simple mais humaine, celle de deux amis complètement opposés, de la montée de l'un, de la descente aux enfers de l'autre.

Au rythme d'une panoplie de musiques entraînantes issues de la belle collection de disques du réalisateur, le quotidien d'une bande de frappes d'un 'Little Italy' new-yorkais à la fois morne, glauque , mais parfois aussi chaleureux, humainement parlant et nous saute violemment aux yeux

De Niro, et plus particulièrement Harvey Keitel livrent tous deux une composition hors pairs, et leurs jeux respectifs font preuve d'un réalisme, d'une justesse tout bonnement miraculeux , La mise en scène, en dépit d'un inévitable grain de pellicule , rivalise d'audace et d'originalité, tout en nous éblouissant de sublimes plans nocturnes de la city.

La caméra bouge dans tous les sens, collant à l'agitation des personnages,et la musique envahit tout et donne sa pulsation au film.

L'intrigue a beau être minimaliste, on ne s'ennuie pas une seconde durant ces quasi deux heures de confrontations, d'errance, d'amitié et de désespoir, au cœur d'une petite communauté de gangsters minables, et pourtant bien souvent attachants.

Déjà, la patte de Scorsese s'impose: un mélange d'un incroyable réalisme et d'une grande stylisation. Les personnages sont pris comme ils sont, décrits dans toute l'authenticité de leur environnement, mais la mise en scène les emporte, les propulse à un rythme frénétique pour en faire des héros hors normes.

Le film suit leur petite histoire sans vraiment être complexe, mais Scorsese filme avec amour et détermination cette amitié peu à peu brisée à cause de disputes incontrôlées, d'histoire d'amour impossible autour d'un personnage central : New York.

Mean Streets est une peinture puissante et maîtrisée de la face urbaine sombre des années 70, soutenue par une réalisation et une interprétation toutes deux formidables. Tous les éléments du quotidien sont transfigurés pour faire de cette oeuvre une fantasmagorie unique.

Chef d'oeuvre , Merci Scorsese !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 292 fois
10 apprécient

Charlotte-Bad a ajouté ce film à 1 liste Mean Streets

Autres actions de Charlotte-Bad Mean Streets