La strada

Avis sur Mean Streets

Avatar VilCoyote
Critique publiée par le

Une plongée quasi-documentaire dans cet ancien bout d'Italie à l'accent à couper au couteau. Ici pas de personnages aux trajectoires nettes, de destin fulgurant comme on n'en voit qu'au cinéma, mais plutôt une ruche où l'on se croise et se recroise, entre abeilles pas vraiment là pour nourrir la reine sans prendre leur part du tiramisu. Et si l'histoire a valeur d'expérience initiatique pour Charlie, le maître mot rappelé par son oncle est bien "patience".

Mean Streets dépeint avant tout un quotidien donc. Pas celui de votre voisin de palier avec son Codevi et ses soirées télé devant Denis Brogniart, mais le quotidien quand même. La routine des voyous sans envergure, dans ce Little Italy qui n'existe plus. Les jeunes font les coqs, perdent leurs billets au jeu ou au comptoir, sous l'oeil d'anciens à l'autorité tranquille. Les tartes dans la gueule pleuvent un peu, beaucoup. Parfois c'est amical, parfois moins. Et les relations amoureuses doivent se faire à l'ombre des regards et des ragots pour exister.

Le film est déjà scorcesien par ailleurs, sous une B.O parfaite entre chansons de mammas et hymnes urbains des 70's. On y reconnaît son tryptique fric-sang-religion, avec toutes les étincelles et tiraillements qu'il génère, ainsi que le talent pour imprimer sa patte graphique, ici avec trois fois rien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 823 fois
27 apprécient

VilCoyote a ajouté ce film à 1 liste Mean Streets

  • Films
    Cover God bless Italo-America

    God bless Italo-America

    Hollywood sans les italo-américains, ce serait comme un risotto sans parmesan, Venise sans la lagune, ou une émission de la RAI...

Autres actions de VilCoyote Mean Streets