Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

La naissance d'un mythe du cinéma moderne

Avis sur Mean Streets

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

Troisième film du jeune Scorsese, "Mean Streets" nous parle de l'Amérique du refus, des paumés, l'Amérique des minorités et de la contestation : si certains s'en sortiront, d'autres s'effondreront, à l'instar de Johnny Boy, personnage dément, imprévisible, premier grand rôle d'un De Niro déjà impressionnant (Oui, c'est avec "Mean Streets" que Scorsese rencontre Robert De Niro, cette pile électrique humaine qui incarnera parfaitement ensuite sa vision du monde et du cinéma !). A noter aussi que si Scorsese louchait ici vers Godard et la nouvelle vague, il était déjà lui-même (ou plutôt le grand cinéaste qu'il allait vite devenir), avec sa mise en scène à la fois intense, énergique et élégante, et ses scénarios traitant de la culpabilité et de la rédemption (a priori ici inspiré de ses expériences personnelles dans Little Italy). [Critique écrite en 1985]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 133 fois
2 apprécient

Eric Pokespagne a ajouté ce film à 2 listes Mean Streets

Autres actions de Eric Pokespagne Mean Streets