Terrain meané

Avis sur Mean Streets

Avatar SeigneurAo
Critique publiée par le

Premier film de Scorsese dans ce qui deviendra son genre de prédilection, Mean Streets ne manque pas de présenter quelques faiblesses dénotant les expérimentations auxquelles il se livre.
Tout n'est pas désagréable pour autant, mais en ce qui me concerne il conviendra ici de distinguer les aspects purement techniques qui penchent du côté de la franche réussite, et le facteur "humain" avec un casting mal ou sous-utilisé, et des personnages maladroitement écrits.
De Niro notamment, il est vrai desservi par un rôle particulièrement ingrât et ridicule, est bien loin des prestations qu'il offrira par la suite dans les nombreux films de gangsters auxquels il participera.

Sur l'artistique donc, des plans réellement intéressants, et surtout la mise en place de cette construction paresseuse du récit (sans connotation péjorative).
La narration prend son temps, gravite autour des personnages sans vraiment percer leur intimité, et on se retrouve finalement observateurs/voyeurs de scènes en prise directe ou non avec le milieu dans lequel évoluent les malfrats.
Du resto à la rue, de l'apart à l'entrepôt de matos, on suit leur pérégrinations baignées d'une très belle lumière et d'une musique discrète et efficace.

Là où le bât blesse donc, c'est dans les caractères et attitudes de ces joyeux lascars.
Par manque d'expérience ou timidité, Scorsese n'a pas été assez loin, et pour le spectateur bercé par la mafia violente et sombre, voir ces grands gaillards se donner des claques derrière la tête ou faire la course en gloussant comme des pucelles a de quoi laisser dubitatif.
Mention spéciale, j'en parlais plus haut, au Johnny boy incarné par De Niro qui affiche un comportement d'ado attardé particulièrement chiant et peu crédible, et s'attirant finalement pendant 90% du film des réprimandes pathétiques d'Harvey Keitel (par ailleurs parfait), à la limite du tirage d'oreilles.
Petit garnement va, t'as escroqué un de nos plus importants partenaires de 3000 dollars ? Allez file et promets que tu le feras pu hein ?
L'ensemble est à l'avenant, je crois avoir distingué UN coup de poing, et UN tir d'arme à feu visant une personne (les autres étant pour se distraire ou emmerder les voisins).

Il faudra donc, je le conseille, prendre ce film pour ce qu'il est : un bac à sable dans lequel son réalisateur fait ses premiers pas chez les adultes, et se concentrer sur ce qu'on peut deviner du meilleur à venir, dont les prémices sont là et bien là.
Heureusement, ou malheureusement c'est selon, à un stade aussi prématuré il n'était pas possible de deviner combien la chute serait dure et rapide après une courte apothéose, mais ceci est une toute autre histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 446 fois
16 apprécient

SeigneurAo a ajouté ce film à 2 listes Mean Streets

  • Films
    Illustration Martin Scorsese

    Martin Scorsese

    Normalement il me reste le meilleur. Ouf. (pas les docus -même si je verrai très probablement Shine a light- ni les courts)

  • Films
    Illustration Films vus en 2013

    Films vus en 2013

    N'inclut donc pas les films revus.

Autres actions de SeigneurAo Mean Streets