👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

•Cast: comme habituellement chez #Kechiche une belle ribambelle de jeunes premiers qui pourraient devenir les jeunes espoirs du cinéma français. #ShainBoumedine #OphelieBau #SalimKechiouche et #LouLuttiau, font ce qu’ils peuvent. Et si elle ne les mets pas forcément dans les meilleures conditions, la méthode K. a au moins l’avantage de leur donner du temps de paroles. #HafsiaHerzi toujours jolie.
-
•Critique: c’est bientôt l’été, si vous voulez vous réchauffer en attendant, voici de quoi vous ambiancer. Mektoube raconte l’été d’une bande de jeunes à Sète, dans les années 90, amours et pas beaucoup plus même si affinités.. Difficile de parler de ce film sans évoquer sa terrible longueur. Que ce soit dans la durée des scènes ou sa durée tout court. Évidemment Kechiche n’a pas tout perdu depuis l’esquive, la force de sa mise en scène dans les regards, les intentions, la lumière, son art du casting et cette liberté naturelle qui leur donne. Pourtant on sent ici que le réalisateur s’est laissé emporter par sa méthode: les scènes sont parfois interminables, le propos redondant, les acteurs encore jeunes et livrés à eux même s’épuisent dans des plans sans intérêt. Certaines pistes de scénario interessantes non exploitées et des personnages difficiles à comprendre ne nous aident pas à saisir et apprécier le message du film, caché derrière la grande importance donnée à l’application de la fameuse méthode de Kechiche cristallisée dans la scène de l’agnelage. Oui Kechiche ne filme plus autant de scène érotique mais il aime toujours autant la chaire et parfois ça aussi c’est trop, trop long. L’ambiance est à la prise d’orage.
-
•Avec qui: un lecteur du roman de #Begaudeau dont l’histoire est inspirée. Qui vous donnera j’espère, plus de piste.
•Sans qui: un mec pressé.
•La réplique: comment on dit je t’aime à en mourir en Arabe?
•Note: 10/20
•Le débat: action ou vérité ?

AbleBe
6
Écrit par

il y a 4 ans

Mektoub, My Love : Canto uno
mymp
4

Pâté en croupe

Abdellatif Kechiche, depuis La vie d’Adèle, semble désormais devenu plus clivant que jamais (La vénus noire présageait déjà de la chose) et susciter la controverse au moindre de ses mouvements. Les...

Lire la critique

il y a 4 ans

146 j'aime

21

Mektoub, My Love : Canto uno
guyness
3

Sea, sex and seum

Une longue vie de spectateur suffit en général à s'apercevoir que souvent, plus le traitement d'une histoire s'éloigne d'une apparence de réalité, plus on touche au vrai. Prétendre que le contraire...

Lire la critique

il y a 4 ans

95 j'aime

54

Mektoub, My Love : Canto uno
Corentin_D
9

Aimer dans le temps

A premier champ, chant premier : toute en liturgie, l'ouverture de Mektoub, My Love lance magnifiquement le manège estival d'Amin, de retour à Sète après une année parisienne où il abandonna la...

Lire la critique

il y a 4 ans

88 j'aime

5

Roulez jeunesse
AbleBe
7

Ptet un truc entre little miss sunshine, 3 hommes et un couffin ?

- •Cast: #EricJudor entre enfin dans la catégorie comédien tout court. Voici je crois son premier role qui ne cherche pas qu’a faire rire. Le film a l’intelligence de l’emmener gentiment vers un...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

1

Bridget Jones Baby
AbleBe
7

Bridget Jones

•Genre: le genre qui fait plaisir à Madame. •Cast: Renee Zellweger qu'on n'a pas vu (dites moi si je me trompe) depuis longtemps, et qui n'avait pas fait grand chose pour qu'on se souvienne d'elle...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Les 8 Salopards
AbleBe
7

Les 8 salopards

ont vu #thehatefuleight #les8salopards Cinema #film #Movie #cowboy #avis #opinion #critique #débat Genre: #western spaghetti mais version assis autour de la table. Café, cigarette, coin du feu,...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime