Une de mes meilleures expériences de cinéma (A VOIR EN SALLES UNIQUEMENT)

Avis sur Mektoub My Love : Intermezzo

Avatar Thuguy
Critique publiée par le

Le titre résume le tout. 3h30 d'étoiles dans les yeux. J'avais bien aimé le premier volet de cette saga Mektoub My Love, mais Intermezzo le surpasse. On est passé au niveau au-dessus.

Pour contextualiser, je l'ai vu au Grand Théâtre Lumière (merci au mec qui m'a filé l'invitation) de Cannes et j'étais au premier rang. Du coup, j'avais mes jambes bloquées par l'estrade et ce fut par moment très douloureux de ne pas pouvoir les étendre. Mais j'étais tellement transporté par le film que j'en oubliais ma douleur physique.

Revenons-en au film, c'est 30 minutes de plages où on revoit un peu ce qu'il y avait dans le premier film. Puis 3 heures dans une boîte de nuit. Le film devait durer 4 heures mais apparemment, Kechiche a voulu couper 30 minutes avant la projection à Cannes.

On a toujours cette mise en scène naturaliste proche des personnages pour embarquer le spectateur dans le film. On a toujours l'impression d'être avec eux, à leur parler. C'est dingue, on a envie de les toucher, on y croit. Pour le coup, les 3h30 sont passées à une vitesse folle, je ne les ai pas comptées...

Là où les dialogues peuvent paraitre insipides, on s'en fout. C'est un film sur la vie quotidienne, ça nous renvoie à notre propre médiocrité d'être humain. C'est ça qui est beau. On voit ces jeunes hommes et femmes qui profitent de leur vie et nous, on les regarde. Quand on voit Aimé draguer Ophélie Bau, on pleure. On se demande pourquoi on n'a pas sa tchatche pour draguer des 11/10 en boîte ou à la plage ! On pleure parce qu'on a une vie de merde et que ce film nous le rappelle à chaque instant. Kechiche nous colle contre un mur en nous donnant deux baffes pour espérer nous entendre péter, qu'on fasse "Prout !". Il nous dit clairement "Profite de ta jeunesse, profite de la vie" comme le dit Pierre ! Alors à la fin du film, on a envie de faire tout ce qu'on veut. Parce que sa force est là.

A côté, la pellicule a un grain presque envoûtant quand il est mélangé à la musique électronique. On est aspiré dans la tourmente du film qui, c'est vrai, filme beaucoup les fesses de ses actrices qui se dandinent un peu grossièrement dans la boîte. Après, c'est parce que je déteste cette mode vulgaire du Twerk qui n'est rien d'autre qu'une lubie de pouffiasse.

Cette fois-ci, la seule actrice qui porte du vernis a fait l'effort de le garder pendant TOUT LE FILM contrairement à Lou Luttiau dans le précédent qui en avait du rouge (immonde) seulement dans les scènes de plage (je vous renvoie à ma critique précédente).

Pour noter un réel point négatif au film, je pense qu'il aurait dû s'arrêter à la scène du cunilingus. Le reste n'a plus aucune importance. Elle n'est d'ailleurs là que pour choquer Cannes, on ne se le cachera pas plus longtemps. Elle n'a pas grand intérêt, surtout au niveau de la mise en scène, à part faire hurler les bourgeois dans la salle.

On notera aussi un caméo subtil de la monteuse du premier film dans un plan de la boîte de nuit. Personne ne la connait, mais je l'ai vue avant le film et logiquement reconnue dans le plan, ça m'a fait sourire.

Donc voyez-le en salle uniquement (ou si vous possédez du meilleur système numérique chez vous) pour vivre l'expérience comme elle mérite d'être vécue.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 331 fois
2 apprécient

Thuguy a ajouté ce film à 2 listes Mektoub My Love : Intermezzo

  • Films
    Affiche Funny Games U.S.

    Top 10 Films

    Avec : Funny Games U.S., Elephant, Irréversible, Pink Flamingos,

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2019

    Les meilleurs films de 2019

    Avec : Mektoub My Love : Intermezzo, Les Misérables, La Fameuse Invasion des Ours en Sicile, Les Hirondelles de Kaboul,

Autres actions de Thuguy Mektoub My Love : Intermezzo