Pour patienter...

Avis sur Melancholia

Avatar Amrit
Critique publiée par le

Je me demande si on peut vraiment apprécier ce film sans avoir jamais sombré au moins une fois au fond du gouffre. Je ne parle pas de la dépression de votre voisine qui en a marre de ne jamais se faire tringler ou du pessimisme passager de votre collègue qui en a plein le cul de son boulot. Je parle du vide total, effrayant et sans remède. La vérité qui vous frappe un jour comme une révélation dont vous vous seriez bien passé: la certitude que rien n'a de sens. Qu'on ne fait qu'une brève infidélité au néant quitté par erreur à la naissance et qui attend notre retour avec la patience de l'éternité. Le frisson de solitude qu'aucun orgasme, aucune ivresse ni aucun rêve ne viendra nous ôter. Le poison de la conscience, une prison où l'on hurle silencieusement en sachant que personne ne peut nous aider.

Je ne saurais même pas vous dire si ce film mérite la note que je lui donne. Tout ce que je sais, c'est qu'il y a deux sortes de films: ceux qui tentent de vous détourner de votre mal-être et ceux qui vous le renvoie en pleine gueule. L'immense majorité de la production hollywoodienne appartient à la première catégorie et forme notre divertissement de base. Melancholia appartient à la seconde catégorie. Celle qui vous dit que oui, le monde cesse d'exister lorsque nous fermons les yeux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 897 fois
34 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Amrit Melancholia