C'est beau, mais c'est tout.

Avis sur Melancholia

Avatar BastienMagadoux
Critique publiée par le (modifiée le )

Melancholia ou l'histoire de la fin du monde vue par Lars Von Trier. On pouvait s'attendre au chef d'oeuvre mais beaucoup (trop ?) de personnes qualifient ce film de master piece. Oui je fait partie de ces gens qui ont tendance a ne pas crier au génie dés que quelqu'un fait quelque chose de différent. Soyons un peu réalistes.

Tout commence pour moi quand un de mes meilleurs amis me parle de ce film en me disant de lui qu'il est "magnifique", avec une Kirsten Dunst "sublime" et j'en passe. Oui il m'a vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué et Dieu m'est témoin de la déception que ce film a constitué pour moi.

Commençons par les points positifs, car je trouve qu'ils n'y en a pas beaucoup. Tout d'abord, si vous n'avez pas entendu parler de ce film pour la polémique dont le réalisateur a été victime, vous en avez entendu parler pour la raison suivante : sa beauté artistique. Alors oui le film est magnifique mais à un point de vue strictement visuel. Les 10 premières minutes constituant un point de départ et de fin puisque'on y voit les "grands" moments de ce qui nous attend pendant 130 minutes, et également la fin du film, nous spoilant d'entrée de jeu le seul intérêt qui restait (seul intérêt qu'il aurait pû rester en fait). Donc le film est beau. Voilà. Merci Mr Trier.

Parlons des personnages. Si ils sont interprêtés magistralement par chaque acteur et actrice, ils ne sont pas assez approfondis. En effet, le film étant composé de 2 parties, on était en droit d'attendre un peu plus de profondeur. Ce n'est pas vraiment le cas. Par exemple, la maladie dont est atteinte le personnage de Kirsten Dunst aurait pû être décortiquée, mais à la fin du film le spectateur n'a plus que son imagination pour essayer de comprendre.

Le scénario maintenant. Même critique que pour les personnages : pas assez "compréhensif" presque. En fait avec la première partie du film qui nous met en scène le mariage de Kirsten Dunst et se concentrant sur son personnage, on se rend compte que ça n'a aucun rapport avec la suite du film. La deuxième partie aurait donc pû à elle seule faire office du film entier. C'est pour dire. Encore une fois, le réalisateur a choisi le visuel au détriment du scénario. C'est un choix.

J'en viens à la mise en scène. Mr Trier choici ici un effet caméra à l'épaule pour dynamiser un peu son film. Au vu du genre de film que c'est et au vu de la lenteur dont il fait office enchaînant longueurs sur longueurs, l'effet artistique voulu se transforme vite en nausées pour un non-averti.

La BO quant à elle sans être désagréble, elle ne casse pas vraiment des briques mais colle à l'ambiance du film. Principal bémol pour la redondance de la musique principale vite peu supportable, aussi magnifique que la symphonie de Wagner soit.

En résume, voyez ce film si vous aimez le beau et l'imagination. Sinon passez votre chemin, vous ne le regretterez pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 359 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de BastienMagadoux Melancholia