Tumblr is evil

Avis sur Men, Women & Children

Avatar akhcuonilua
Critique publiée par le

Le majeur défaut du très bon Men, Women & Children, sans lequel ma note aurait pu atteindre les 9 ou mériter les 8 sans cet arrière goût amer qui me pousse à croire que j'ai légèrement surnoté, sont les plans sur l'espace, le cosmos, l'univers, ou tout ce que vous voulez, qui le ponctuent et font se succéder les scènes dans l'inutilité la plus parfaite.
Et le plus marrant dans tout ça c'est que ça trouve encore une fois son origine dans un délire bizarre du mec de Nos Étoiles Contraires (que je trouve toujours aussi laid à mon plus grand désespoir). Le truc étant, qu'une fois qu'on a vu Gravity ou un court-métrage en imax à la Cité de l'Espace (venez à Toulouse, on est contents), toute tentative de ce genre fait tache. Surtout répétée X fois. On est le petit point bleu tout au fond, ok, passons à la suite.

Un dernier point avant d'entrer dans le vif du sujet. Si à un moment de votre vie vous voulez le regarder et que vous êtes un connard intégriste de la VO comme moi (ou pas d'ailleurs) essayez de ne pas prendre un fichier (dvd) qui sous-titre en français directement, sinon vous allez avoir une traduction absolument dégueulasse des adresses de sites internet, des textos ou autres à la ''t bonn' on bèz ?''. Et c'est vraiment un problème.

Je ne vais pas m'épancher sur l'histoire des personnages, la moitié des membres de SensCritique le faisant très bien pour moi, je vais juste me contenter de signaler que je ne rejoins absolument pas ceux qui hurlent au scandale dans leurs critiques. Je n'ai pas vu ce film comme quelque chose de réellement moralisateur, j'ai tiqué au début, au son des remarques très crues de la voix-off qui donne une fausse impression de documentaire. Mais finalement j'ai surtout eu le sentiment qu'il se contentait de banaliser l'usage des nouvelles technologies, de l'internet etc, une sorte de 'Deal with it' contemplateur si vous voulez, plutôt que de le critiquer, ou au contraire d'en vanter les mérites. M'enfin je suis peut-être très très naïve, à vous de me le dire. Je crois que je suis entrée dans une phase d'acceptation du virtuel, dans une phase d'acceptation des petits de 3 ans qui frappent leur mère avec une tablette en hurlant 'va te faire enculer' ou 'je vais t'étrangler'. C'était pas mieux avant, c'était juste différent. Et c'est de cet œil que j'ai vu Men, Women & Children. Pour moi, il n'a pas de morale démoniaque. Pour moi, Jason Reitman ne réalise pas ses films pour, dans un futur proche, contrôler le monde avachi dans son immense siège, caressant un chat borgne.

Bon après c'est sur qu'il a pris soin de bien sélectionner tous les extrêmes possibles et que du coup l'accumulation est un peu dure à avaler. Mais il faut aussi admettre que tous ces petits cas isolés existent. Et ça met mal à l'aise. Je me suis vraiment beaucoup impliquée émotionnellement dans l'histoire de chacun des personnages, aussi bien parents, qu'enfants (il me tarde de vivre celle d'Adam Sandler et de demander à mon mari ce qu'il veut dans ses œufs avec autant de classe et de non-violence) et je vous souhaite de tout cœur de le voir sous cet angle vous aussi.

Au-delà de ça, et pour conclure sur une note positive qui rassemblera, j'espère, tous les clans : on ne s'ennuie pas une seule seconde, les acteurs sont tous très convaincants (mention spéciale à la magnifique Kaitlyn Dever (l'ado de States of Grace) ; baffe spéciale à l'insupportable Jennifer Garner) et l'intégration des différents moyens de communication plutôt rigolote.

J'avais bien une autre conclusion en stock, mais après l'avoir écrite une ou deux fois en la formulant différemment, j'ai décidé de ne pas l'assumer, car trop niaise. Je vous laisse tirer la votre (que j'appréhende un peu pour être honnête).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1092 fois
32 apprécient · 2 n'apprécient pas

akhcuonilua a ajouté ce film à 2 listes Men, Women & Children

Autres actions de akhcuonilua Men, Women & Children