Affiche Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

Critiques de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

Film de (2008)

Critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de... par TheScreenAddict

Dès les premières minutes, tendues et nerveuses à souhait, Jean-François Richet nous prouve que non seulement le cinéma français n'est pas mort, mais qu'il est toujours porteur d'une vivacité, d'une énergie, d'une incandescence ravageuse. Encore faut-il savoir maîtriser cet art délicat qu'est la mise en scène, un art visiblement inné chez l'auteur de l'honnête remake du classique de Carpenter :... Lire la critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

6
Avatar TheScreenAddict
9
TheScreenAddict ·

Le port de la moustache est obligatoire

Le film commence par une succession de sketchs parodiques incroyables. Jacques Mesrine en vacances (1), Jacques Mesrine et les putes, Jacques Mesrine mange avec ses parents, Jacques Mesrine s'amuse avec sa femme, Jacques Mesrine en prison... Une heure après, j'étais encore partagé entre l'hilarité et la consternation. Aucune scène ne dure plus d'une minute trente, il n'y a aucune cohésion... Lire la critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

28 3
Avatar MrShuffle
1
MrShuffle ·

Une vraie proposition de cinéma

Légende française, née sur le fumier puant de la collaboration et de la guerre d'Algérie, "Mesrine" exorcise nos fantasmes de rébellion armée, de violence quasi-nihiliste face aux normes imposées par la société. Vincent Cassel - que l'on a trop vu dans de mauvais films - a pris du poids, de la profondeur, et bouge aujourd'hui comme un acteur américain.... Lire l'avis à propos de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

4
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Le Chien de guerre

Retour en France après l'expérience du remake américain de l'Assaut de John Carpenter et projet très ambitieux pour l'ex-banlieusard Jean-François Richet qui signe en 2008 un impressionnant diptyque sur la vie (et la mort) du célèbre gangster Jacques Mesrine. Ennemi public numéro un dans les années 70, centre d'intérêt de la presse française, braqueur gentleman et évadé de... Lire la critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

1
Avatar MalevolentReviews
8
MalevolentReviews ·

French gangster

L'instinct de Mort commence par la fin, et même si on la connait, je ne vois pas trop l'intérêt, mais passons... Il est clair que ce biopic d'une grande violence de Jean-François Richet n'est pas dépourvu de scènes choc, loin s'en faut, et qu'il garde un rythme haletant jusqu'au bout. Et une fois la mise en route effectuée, on est pris à la gorge jusqu'au... Lire l'avis à propos de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

1
Avatar RimbaudWarrior
9
RimbaudWarrior ·

La caricature du mec nerveux.

Mesrine est un personnage taillé pour le cinéma et vincent Cassel a le physique pour l'interpréter. Mais si le physique correspond son jeu d'acteur n'est pas toujours égal, car il a tendance à partir dans la caricature du mec nerveux, et a prendre un accent ridicule quand il joue ce genre de scène. Même s'il reste plutôt correct dans l'ensemble du film, son jeu enlève certaines fois la... Lire l'avis à propos de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

3
Avatar Heurt
5
Heurt ·

Le film qui ne donne pas envie d'être emprisonné au Canada !!!

Rien que par cette première partie, Jean-François Richet peut prétendre être avec Fred Cavayé le réalisateur de polar, même si on est plus proche du biopic évidemment mais il y a un style polar, le plus intéressant du cinéma français de ces dernières années. La réalisation est vive, sans esbroufe mais en étant techniquement remarquable, intense pour ne pas dire très puissante en particulier en... Lire la critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

3
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de... par l'homme grenouille

C'est toujours plus ou moins le même problème avec ces biopics. Soit l'histoire est travestie pour la faire rentrer dans un moule, soit elle se laisse aller à suivre toutes les turpitudes de son sujet. Avec cet "Instinct de mort", on est un petit peu entre les deux, ce qui est à son avantage dans la première partie. Le personnage attire le regard, d'autant plus que Cassel est au diapason... Lire l'avis à propos de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

1
Avatar l'homme grenouille
5
l'homme grenouille ·

Critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de... par AMCHI

Je suis assez mitigé avec L'Instinct de mort d'un côté il y a la partie québécoise du film qui est très réussie et de l'autre les débuts de Mesrine en France qui sont présentés de manière brouillonne ou les faits s'enchaînent de façon trop véloce, ça manque de rythme (il y a même des longueurs) et je trouve l'histoire peu prenante par contre au Canada cela devient plus palpitant avec notamment... Lire la critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

3
Avatar AMCHI
6
AMCHI ·

Critique de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de... par Prodigy

Le prototype du film français qui pète plus haut que son cul, la biopic sérieuse avec le grand acteur super en vue qui s'investit à fond dans le rôle (t'as vu il a mis une perruque). Il n'empêche que c'est atrocement mal joué, Cassel en tête, faux et à côté de la plaque une scène sur deux alors qu'il lui arrive d'être très bon quand il est dirigé. Plus proche d'un téléfilm France 3 Picardie que... Lire l'avis à propos de Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

7 6
Avatar Prodigy
5
Prodigy ·