Magnétique

Avis sur Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

Avatar Elgato65
Critique publiée par le

Il y a 11 ans, sortait un biopic audacieux sur Jacques Mesrine, en 2 parties, adaptée de son autobiographie. Des récompenses prestigieuses ont accompagné son succès en salles (plus de 2 millions de billets vendus rien qu'en France). Pourtant, je suis passé à côté car l'histoire de Mesrine ne m'a jamais attirée. Je ne savais d'ailleurs pas grand chose hormis les traits les plus grossiers de l'affaire.

C'est donc une plongée dans une histoire désormais un peu ancienne, mais qui a irrigué la culture populaire et criminelle, à laquelle je me suis prêté. Tout en restant sur mes gardes puisque l'autobiographie de Mesrine a peu de chances d'être objective.

J'ai eu tort de passer à côté de ce film. J'y ai retrouvé tout ce que j'aime dans le cinéma américain mais avec un casting composé de grands acteurs français.

"Mesrine - L'instinct de mort" est en effet prenant. Les moyens ont été mis sur la table pour recréer l'ambiance de la fin des années 60 et créer des décors et les remplir d'accessoires avec un sens du détail accru.

L'histoire se déroule et nous tient en haleine, même si nos sentiments à l'égard du personnage principal peuvent être plus qu'ambivalents (c'est peu de le dire). La force de ce film, c'est de ne pas porter de jugement sur l'homme : pas d’hagiographie et pas de réprobation. Le spectateur se fera son idée comme l'annonce dès le départ un panneau informatif.

L'intensité de ce film est due en partie à cette histoire prenante et à la psychologie complexe des personnages ainsi qu'à la réalisation soignée mais surtout et avant tout par le magnétisme de Vincent Cassel. Celui-ci est au sommet de sa carrière : peu de mots sont nécessaires à l'acteur pour passer les émotions et les sentiments de son personnage. Pourtant, quand il ouvre la bouche, il sait aussi jouer le beau parleur grâce à des dialogues ciselés.

L'action brute, l'intensité de jeu, l'histoire passionnante, la mise en scène testostéronnée mais sans tomber dans le "Fast & Furious" et l'ambiance sombre font de "Mesrine - L'instinct de mort" une franche réussite. Je vais vite me lancer dans sa suite !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 59 fois
1 apprécie

Autres actions de Elgato65 Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort