Itinéraire d'un braqueur gratiné

Avis sur Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort

Avatar ConFuCkamuS
Critique publiée par le

Voici, après pas mal de balbutiements (changement de réalisateur, scénario remanié,...), le biopic consacré à Jacques Mesrine. Les moyens ont été mit en oeuvre (casting alléchant, reconstitution rigoureuse, scénario dense) afin de s'approcher au plus près des faits et aussi montrer que le cinéma français en a dans le ventre.
Autant le dire tout de suite: Vincent Cassel est absolument énorme en Mesrine. Il a su capter parfaitement le caractère ambivalent du mythe. Cela dit, le script a bien du aider: jamais il ne montre Mesrine comme un héros ou un salaud. Ce dernier se situait quelque part entre les deux, et c'est peut être pour ça que le spectateur a de la sympathie pour lui. Tour à tour émouvant, révoltant, hilarant, virevoltant, Mesrine était un vrai personnage de cinéma, qui voulait sa vie Bigger Than Life.
Ce premier volet s'avère le meilleur des deux: très cadré, s'intéressant peut être davantage aux motivations qu'à l'action. Cela dit, le deuxième volet est d'une très bonne facture également. La réalisation de Richet est absolument parfaite d'un volet à l'autre, car s'adaptant parfaitement à l'état d'esprit d'un Mesrine qui va devenir de plus en plus incontrôlable. La musique, signé Marco Beltrami, est un petit bijou (le thème principal est excellent). Tout est fait pour nous prendre aux tripes comme rarement, et il faut bien avouer que c'est très rare pour le cinéma français. Force est de constater que Thomas Langmann est un homme aimant relever les défis. Avec Astérix, ce fut un échec, mais ici c'est une réussite. Du cinéma français comme on aimerait en voir plus souvent: inspiré et couillu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 57 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ConFuCkamuS Mesrine : 1ère Partie - L'Instinct de mort