Broyer du noir

Avis sur Metalhead

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Arrivée à l'âge adulte, Hera n'a jamais surmonté le chagrin provoqué par la mort accidentelle de son frère, alors qu'elle n'avait que 12 ans. Elle se réfugie dans le Heavy Metal sans trouver de but à sa vie. Qui dit cinéma islandais dit forcément scénario original et c'est encore le cas ici, en dépit des apparences. Cette histoire d'un deuil impossible contourne les poncifs attendus en rudoyant d'abord le spectateur avant de révéler sa vraie nature de film à fleur de peau, sensible sans sensiblerie. La beauté des paysages islandais passe cette fois au second plan dans un film qui prend plaisir à dégommer les préjugés (un prêtre fan d'Iron Maiden, par exemple) et à broyer du noir pour mieux se terminer en feel good movie.

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
1 apprécie

Autres actions de 6nezfil Metalhead