Un film qui ne finit pas en fan service inutile

Avis sur Metalhead

Avatar AdGee
Critique publiée par le

Le problème quand on adapte une oeuvre hors de son support d'origine (un livre adapté en film par exemple), c'est de réussir à garder l'esprit d'origine de l'oeuvre et ses messages tout restant efficace dans sa démarche. Bien souvent les fans de l'oeuvre originelle viennent crier à "l’infidélité" quand la trame scénaristique ou des éléments sont manquant ou modifiés.
C'est malheureusement pourquoi bien souvent les adaptions finissent en fan-service stérile et inutile "Prenons les éléments importants qui feront plaisirs aux fans et puis c'est bon !".

Ici, il est question de musique, de Heavy Metal.
Hera, seconde fille d'une famille de fermiers en Islande, endure, tout comme ses parents, mal le décès de son frère Baldur, metalhead en moissonneuse batteuse. Par regrets et peut être "hommage", Hera plonge dans l'univers Metal après cette perte qui l'a dévastée. Elle change de style vestimentaire, s'habille désormais tout en noir, écoute du Iron Maiden, Dio, Judas Priest etc...

C'est là le portrait d'une adolescente ravagée par la perte de son aîné et rongée par l'isolement et la différence dans son coin perdu. Le film joue sur deux points: raconter un drama et aborder les débuts du Black Metal sans pour autant être un film historique.
Le film est assez accrocheur, on comprend bien la détresse du personnage principal, de sa famille et de son entourage. Voir Hera enchainer les conneries et passer pour une dangereuse marginale est parfois agaçant tant la fille agit avec égoïsme et caprice mais cela colle au sujet de base. On voit au fur et à mesure du film l'évolution de son deuil, cela allant des bêtises anodines (le coup du micro à l'abattoir, le mosh pit solitaire pendant la fête) jusqu'à la situation cliché

l'incendie de l'église, qui fait référence aux quelques extrémistes black metalleux du début du genre en Norvège

Pourquoi ai-je fait référence à la notion de fan-service plus tôt ? Tout simplement pour dire que ce film n'en fait pas (à mon sens). Le portrait de la jeune metalhead qui est dépeint est plus que négatif, d'ailleurs pas mal de fan du genre ont du être énervé et se dire "oh la la ça diabolise encore plus le metal ça". Ce n'est pas du fan service ici, le metal n'est pas un prétexte à lui tout seul pour justifier le film, ce n'est qu'un élément parmi tant d'autres pour évoquer le deuil et la difficulté à trouver sa place quand on se sent "différent".

Un beau film donc, je vous le conseille même si certains peuvent le trouver assez ridicule dans sa mise en scène et dans son scénario.

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 674 fois
2 apprécient

Autres actions de AdGee Metalhead