Larme à Loy

Avis sur Meurtre en musique

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

Dernier épisode des aventures du couples le plus classe du monde, je pose une petite larme en passant...

Ca commence dans un paquebot-tripot, Gloria Grahame chante, Leon Ames est revenu du dernier épisode mais dans un autre rôle, un meurtre survient, le formidable et encore jeune Keenan Wynn ne va pas tarder à entraîner nos deux amis dans une jam cession d'enfer à la recherche d'indices multiples...

A la maison, Junior enlaidit à vue d'oeil, Asta se met au lit comme personne et Nick n'arrive jamais à boire tranquille... Balle perdue, attention détournée, changement de plan scandaleux, tout est fait pour que l'alcoolique le plus sympathique du cinéma ne puisse jamais profiter de sa dose... Je pardonnais sa cure de cidre du film précédant, mais là, ça commence à se voir, nous sommes loin du pré-code Hayes, l'après-guerre puritain laisse des traces, il va falloir raccrocher...

Myrna est toujours aussi jolie, la photographie aussi, les décors supervisés par Gibbons gardent de leur tenue, Edward Buzzell reprend le flambeau dans l'indifférence générale et ça manque un peu de scène d'anthologie...

Restent un réceptionniste particulièrement discret et une très belle scène de William Powell marchant dans le noir dans un couloir du paquebot, avec sa lampe de poche son imperméable et le brave Asta... Il y a plus de Tintin dans ce plan que dans tout l'abominable film de Spielberg...

Myrna quitte avec ce film la MGM, un peu déçue que le dernier épisode ne soit pas à la hauteur des précédents, elle peut tout de même être fière d'avoir composé avec Powell un des plus agréables couples de Hollywood dans une série d'une rare tenue.

Ils vont me manquer, les salauds !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 473 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Torpenn a ajouté ce film à 5 listes Meurtre en musique

Autres actions de Torpenn Meurtre en musique