👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Marrant ce plein été qui tombe en mai. En mai, la durée j/n suédoise est +/- alignée avec la française, il n'y a même pas de soleil de minuit...
On démarre avec une espèce de buddy-movie qui vire au drame avant de nous emmener dans la prairie lointaine où une secte va célébrer sa renaissance après un cycle de 90 ans. Nos jeunes yankees sont loin de se douter qu'ils représentent une offrande aux dieux païens locaux et que tout va très mal se terminer ("Wicker man" n'est pas loin). Si Dani reste dans un premier temps la plus réservée, ses camarades se montrent plutôt crétins et abrutis, fascinés par les premiers événements violents en guise de rituel.
La part de mystère est si généreuse qu'on ne sait pas trop ce qui arrive de catastrophique à chacun et on se concentre sur le devenir du couple central. Et on peut dire que la tournure est plutôt téléphonée et relève même du gros cliché suédois.

Le rythme se tient, au fil des hallucinogènes qu'ils ingèrent, de cérémonies festives glauques, de cris et hurlements (scène insupportable mais intéressante) mais il est pénible de suivre l'arrivisme abscons des 2 étudiants et leur mollesse face à ce qui représente autant de pièges dans lesquels ils se laissent volontiers prendre. Reste une ambiance fleurie et verdoyante, une sorte de folklore hippie intemporel et une toute toute fin presque surprenante...

tobor
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Tiens? Encore l'Europe!

il y a 2 ans

1 j'aime

Midsommar
trineor
9
Midsommar

Le sacre de l'été

Le plus immédiatement troublant devant Midsommar, c'est sans doute – comme à peu près tout le monde l'aura relevé – de se retrouver face à une œuvre horrifique toute faite d'été, de ciel bleu, de...

Lire la critique

il y a 3 ans

186 j'aime

68

Midsommar
Mr_Purple
5
Midsommar

La secte où on n'y voyait pubien

Tout était bien parti pourtant : un prologue efficace et puissant, une mise en scène froide et chirurgicale à la Shining qui sait captiver et créer une ambiance joliment anxiogène, et la présence à...

Lire la critique

il y a 3 ans

159 j'aime

31

Midsommar
takeshi29
9
Midsommar

L'horreur est-elle moins pénible au soleil ? (A peu près Charles Aznavour)

En introduction disons-le tout net, je ne fais pas partie de ceux qui attendaient ce "Midsommar" conquis d'avance, n'étant absolument pas un adorateur du déjà culte "Hérédité", dont la mise en place...

Lire la critique

il y a 3 ans

78 j'aime

34

Retour vers le futur
tobor
5

Ruteur vers le foutur

Je viens de voir ce film qui semble aujourd'hui enrobé de la précieuse aura de "film culte"! Certes, c'est un pur produit du marketing qui faisait peut-être mouche en 1985 laissant un effet...

Lire la critique

il y a 8 ans

19 j'aime

32

The Frame
tobor
1
The Frame

Fraiment en-dessous de tout!

Ciel que c'est couillon! Comme s'il suffisait d'avoir une idée pour qu'elle soit bonne! Comme s'il suffisait d'y mettre un max d'idées pour qu'au moins une soit bonne! un petit spoil sera plus...

Lire la critique

il y a 7 ans

10 j'aime

33

Monsters : Dark Continent
tobor
1

... et encore 300 grammes de bouse svp

████████████████████████████&#96...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

1