Non ce n'est pas la plus grande bataille navale de l'histoire.

Avis sur Midway

Avatar Wynner92
Critique publiée par le

Loin s'en faut, ce privilège revient à la bataille du golfe de Leyte en octobre 1944 où plus de 50 navires furent envoyés par le fond, marquant la fin de la marine impériale japonaise. Pourtant le film commence par cette déclaration et a suscité en moi une crainte de nombreuses déformations historiques. Crainte plutôt non-fondée car curieusement Midway par le très patriotique Roland Emmerich est assez juste historiquement parlant.
Pour arriver à la fameuse bataille en question, le maître du grand spectacle navigue de batailles en batailles: Pearl Harbor, les îles Marshall et enfin la mer de Corail. Pas bête, cela nous permet d'avoir une idée globale de l'évolution du conflit, surtout que tout le film est émaillée d'anecdotes historiques également correctes. En revanche, le spectateur lambda peut se retrouver vite perdu dans cet enchaînement de sauts temporels.
Le souci majeur de la bataille de Midway c'est qu'elle n'est pas si gigantesque en elle-même. Il y avait beaucoup de vaisseaux présents mais peu furent engager et c'est en tout et pour tout 7 navires qui sombrèrent dans les abysses du Pacifique. Mais en privant le Japon de 4 de ses précieux portes-avions, les américains remportèrent une grande victoire. C'est donc avant une bataille des cieux que nous offre Roland Emmerich avec des ballets aériens impressionnants mais lassant. Concernant l'aspect pyrotechnique du film, l'emploi massif d'images de synthèse donne un rendu assez plat. Bref, c'est dans les cockpits que la caméra se déchaîne tandis que sur les flots c'est le calme plat.
Un film de guerre assez moyen, un gros casting et peu d'idées. Heureusement que Woody Harrelson incarne Chester Nimitz!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 325 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Wynner92 Midway