Prenant, mais c'est tout

Avis sur Minority Report

Avatar lislb
Critique publiée par le

Je sais, je sais, le film a déjà quelques années... n'empêche que dès le début j'en ai eu marre de ce futur froid et clinique, donc nécessairement bleu glacial. Prédire le crime grâce à la science, avec un sérieux presque dénué d'émotions, un personnage principal triste comme la pluie à cause de son passé sombre... Est-ce qu'au bout d'un moment ça ne devient pas répétitif que chaque élément du film nous dise la même chose ? Heureusement, au fil du temps on a quelques contradictions qui viennent nuancer cette teinte immonde (la drogue apporte de la chaleur à son appartement lugubre, tout comme les souvenirs heureux —nécessairement plus colorés, ou encore les plantes de la serre, même si elles sont moins naturelles qu'elles en ont l'air...).

J'ai trouvé l'histoire plutôt bien ficelée parce que les dénouements, sans sortir de nulle part, ne sont pas visible au bout de 20 minutes de film, et ne nous donnent pas non plus l'impression qu'on a choisit ça exactement parce qu'on savait que personne ne s'en douterait. Ici ce qu'on découvre au fur et à mesure a l'air logique (justement parce que pas mal de choses arrivent progressivement). Bon, je parle de manière générale, parce qu'il y a quand même quelque aberrations... Pour autant on aurait pu aller plus loin sur certaines questions. Par exemple lorsqu'un personnage affirme s'intéresser à la divinisation des précogs, on le dit mais c'est pour l'oublier juste après...
Il y a quand même quelques scènes tellement attendues qui font un peu lever les yeux au ciel, sans pour autant faire sortir de l'histoire, comme regarder en boucle des vidéos pour se souvenir de ce qu'on a perdu, ou devenir flic parce qu'on a fait du mal à quelqu'un qu'on aimait.

L'histoire est en fait prenante, mais le film pas exceptionnel. On aurait donc sans doutes pu s'en passer, et nous proposer de lire ce dont le film est tiré...
On suit tout ce qui se passe parce que, forcément, on a bien envie de savoir comment marche cette machine à éliminer le crime, de savoir si elle peut vraiment prédire le futur, mais aussi comment le héros a se sortir de cette situation.
Pour le reste, les scènes d'action sont relativement dénuées d'intérêt (je ne saurais pas vraiment comment l'expliquer, mais disons que ce n'est pas dynamique, ce n'est pas inventif, il n'y a pas de tension... à quoi bon ?). Les personnages ont aussi du mal à susciter de l'empathie, surtout le héros, à l'exception peut-être d'Agatha.

Par contre il y a plein de petits détails sur le futur qui arrivent à toucher juste. Que ce soit la pub pour précrime (horrible, mais qui ressemble tellement à ce qui se fait en réalité), les annonces sélectives, les scans rétiniens, l'espèce d'écran quasi-tactile avec une molette, ou les pubs sur le paquet de céréales...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lislb Minority Report