👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

C'est au cœur d'un Paris romantique que nous entraîne Woody Allen avec son quarante-deuxième film Minuit à Paris. Ambitieux, il nous fait suivre un jeune couple américain qui se rend dans la capitale française avant de se marier mais qui vont connaître l'éloignement au contact de la ville-lumière.

C'est d'abord dans un Paris sous forme de carte postale qu'il nous immerge avant de peu à peu mettre en place son histoire et les personnages et notamment Gil, brillant écrivain rêvant d'un passé qu'il n'a pas connu et qu'il espère. Frustré, romantique et insatisfait, cet alter-ego de Woody alterne entre ses rêves et un présent qu'il n'estime pas et, tant lui que la galerie de personnages tournant autour, est aussi bien écrit que traité par un Woody Allen inspiré et orchestrant son récit avec autant de brio que de passion et finesse.

Minuit à Paris se dévoile tour à tour drôle, romantique, élégant, charmant, attachant et nostalgique à travers le portrait de cet éternel insatisfait. Dans le même temps il étudie le mal-être du présent et la recherche d'un passé souvent idéalisé et la difficulté de vivre de cette manière. Le réalisateur de Manhattan multiplie, sans lourdeur mais avec justesse et régal, les références à diverses personnalités et événements passés allant de d'Ernest Hemingway à Scott Fitzgerald en passant par Pablo Picasso. Il manie bien les différents genres qu'il met en scène, trouvant le bon équilibre tout en restant régulièrement dans un ton plus léger et nous emmenant dans divers chemins scénaristiques souvent savoureux et bien trouvés.

Débordant d'idées, il met en place une ambiance souvent mélancolique et prenante, tout en soignant aussi la reconstitution des différentes époques, permettant de mieux nous immerger dans son histoire, que ce soit le Paris actuel ou non. Il sublime aussi ses personnages, que ce soit à travers leur traitement scénaristiques ou les interprétations, tant Owen Wilson en rêveur et alter ego deWoody que les autres acteurs à l'image de Corey Stoll ou encore même Léa Seydoux.

C'est au coeur de plusieurs Paris, qu'il capte à merveille, que Woody Allen nous immerge pour y suivre un romantique recherchant le bonheur dans un passé qu'il n'a pas connu. Tour à tour mélancolique, drôle, romantique et attachant, Minuit à Paris ne manque pas de charme et d'élégance et s'avère être l'une des plus belles réussites d'Allen dans son récent tour des capitales européennes.

Docteur_Jivago
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Mes Années 2010 au cinéma, Woody Allen : Du comique à Bergman et Ma Filmothèque

il y a 7 ans

54 j'aime

34 commentaires

Minuit à Paris
Aurea
6

Paris ne vaut pas qu'une messe!

Oui, les cinq premières minutes sur la musique de Sidney Bechet sont enchanteresses et le beau Paris, celui de l'argent et du luxe superbement filmé, mais Owen Wilson, calque parfait du cinéaste,...

Lire la critique

il y a 11 ans

57 j'aime

42

Minuit à Paris
Docteur_Jivago
8

♪♫ Et Paris qui bat la mesure ♪♫

C'est au cœur d'un Paris romantique que nous entraîne Woody Allen avec son quarante-deuxième film Minuit à Paris. Ambitieux, il nous fait suivre un jeune couple américain qui se rend dans la capitale...

Lire la critique

il y a 7 ans

54 j'aime

34

Minuit à Paris
Grard_Rocher
8

Critique de Minuit à Paris par Gérard_Rocher

Gil et Inez, sur le point de se passer la bague au doigt, arrivent des Etats-unis en compagnie des parents de la jeune fille pour un court séjour à Paris. Inez et ses parents fortunés, républicains...

Lire la critique

il y a 8 ans

48 j'aime

22

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40