Fourmiz et une pattes

Avis sur Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Avatar KMP
Critique publiée par le

Minuscule raconte l'histoire d'une coccinelle qui un jour se battit aux côtés des laborieuses et honnêtes fourmis noires face aux belliqueuses fourmis rouges. Et c'est tout.

Mais quel tout mes amis ! Avec juste ce point de départ et quelques insectes bourdonnants, nous voilà embarqué dans une petite aventure bien plus épique et prenante que bien des films pourtant d'action et pour adultes que j'ai pu voir ces derniers temps. Comme quoi, il n'en faut pas toujours beaucoup pour faire quelque chose de vraiment très bon.

Extrêmement bien bruité et tout aussi bien mis en musique, ce film d'animation est donc aussi prenant qu'amusant. La coccinelle, personnage principal, commence peut être sa vie sur une note triste mais elle la mène fort courageusement et avec pas mal d'humour. Ainsi, elle conduira le spectateur au travers de quelques situations cocasses qui feront toujours mouche. Et pour ne rien enlever au travail des auteurs, la réalisation mêle avec brio de très bonnes animations 3D et des séquences en prises de vue réelle avec un seul résultat tout le long du film : on en prend plein les mirettes. C'est beau, vraiment très beau. Et puis entre nous, les parcs régionaux des Alpes du sud sont franchement loin d'être les plus moches si vous voulez mon avis.

Alors voilà, je n'avais pas vu la série éponyme dont est tiré ce film que j'ai vu au cinéma dans sa version numérique et je nous pourrais donc pas faire de comparaison mais franchement, je vous recommande ce film très vivement. Pour ma part, j'ai vraiment pris une très bonne claque dans la figure et je suis ressorti de la séance avec des étoiles plein les yeux ainsi qu'un grand sourire. Allez-y je vous dis, vous ne le regretterez pas ! Parole de pingouin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 424 fois
6 apprécient

KMP a ajouté ce long-métrage d'animation à 2 listes Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Autres actions de KMP Minuscule : La Vallée des fourmis perdues