Le cinéma d'animation français a de l'avenir!

Avis sur Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Avatar Karter ★
Critique publiée par le

On avait connu l’âge d’or des films en image de synthèse sur les insectes entre Fourmiz et 1001 Pattes mais c’est une nouvelle espèce qui se découvre avec Minuscule: la vallée des fourmis perdues.

Le film, adaptation directe de la série de télévision du même nom, nous plonge dans l’aventure d’une coccinelle égarée se retrouvant au coeur d’une guerre entre fourmis noires et fourmis rouges pour obtenir le contrôle d’une boite de sucre.

Réalisé par Hélène Giraud et Thomas Szabo, Minuscule surprend d’abord par le placement de ses personnages en relief dans des décors naturels issus de prises de vue réelles.
On se promène ainsi tout le long dans une nature sublimée, à l’échelle des coccinelles, fourmis, mouches et autres habitants de la forêt dans ce parcours captivant qui devient vite épique.

Le film berce par sa légèreté qui tient en partie du fait qu’il ne comporte aucun dialogue. Tout le langage est constitué de bruitages et d’onomatopées, chaque personnage possède un son qui lui est propre. Un choix de mise en scène astucieux qui tient en éveil petits et grands pendant les 90 minutes du film.

Dans cet univers grouillant de bestioles, les références fleurissent à chaque recoin. Les insectes se poursuivant dans les airs à la manière des vaisseaux de Star Wars, la maison de poupées abandonnée calquée directement sur le manoir de Psycho, le plan d’introduction survolant une 2chevaux qui rappellent largement Shining ou encore les combats renvoyant directement aux sièges du Seigneur des Anneaux.

Sous son aspect naïf, le long métrage soulève des thématiques évidentes comme le racisme, l’intolérance ou les écarts entre milieux sociaux. C’est toute notre société qui est reconstitué dans ce microcosme. Un aspect du discours qu’on avait déjà pu voir ces dernières années dans d’autres films d’animation comme Ernest et Célestine.

Loin de son apparence uniquement enfantine, on retiendra de Minuscule, un film ambitieux et très créatif ponctué par un humour et une poésie qui invite volontiers à l’aventure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Karter ★ Minuscule : La Vallée des fourmis perdues