"Mad Max : Fury Road" + "le peuple d l'herbe" =

Avis sur Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Avatar Pom_Pom_Galli
Critique publiée par le

Généralement, je ne suis pas très fan des pixar, dreamworks, disney et compagnie... Quand je dis ça, les gens ont la fâcheuse tendance à me lapider dans la seconde tout en me crachant à la gueule des insultes mettant en relation ma maman avec une certaine catégories de femmes aux mœurs légères. Peu importe les ages, peu importe le milieu social ou la couleur de cheveux, tout le monde surkiffe des films comme "là-haut", "madagascar" ou "la reine des neiges". Je n'irais pas jusqu'à dire que ces films sont mauvais, mais ils ne me touchent tout simplement pas. Et puis, à l'instar des marvels, je commence à souffrir d'une indigestion de ces films d'animations mettant en scène des animaux anthropomorphiques et bavards. Des films qui sont tous pratiquement identiques. Les seules variantes étant la race d'animaux concernés. Ainsi nous avons déjà eu le droit aux perroquets, aux pingouins, aux poissons, aux requins, aux souris, aux rats, aux abeilles, aux pandas, aux escargots, aux pigeons, aux animaux de la forets, de la savane, du zoo, de la préhistoire et j'en oublie surement une bonne dizaine. Bref, je commence à en avoir sérieusement marre de ces films pour enfant avec des animaux qui parlent et de leur pseudo-message écologique qui pollue les 3/4 de ces films.
Du coup à part certaines exceptions antérieur à 2003 qui ravivent la flamme nostalgique que j'ai en moi, j'évite de mater tout film contenant le moindre animal parlant. J'ai pourtant fait une exception avec "minuscule", un film d'animation à base d'animaux anthropomorphique mais que je savais différent.

Faire un film avec des fourmis, ce n'est pas très original, vous en conviendrez. Il y a déjà "1001 pattes" et surtout le génialissime "fourmiz" qui a bercé mon enfance. Sauf que "minuscule" est en phase de me faire oublier les deux films sus-nommé.

Premier point. Le plus important. Ce film est muet ! Faire un film pour enfant sans aucune parole, c'est franchement couillu. C'est tellement rafraîchissant de regarder un film d'animation sans que le doubleur d'Eddy Murphy viennent nous hurler dans les oreilles ! Pour communiquer, les animaux n'utilisent que des sons. Des sifflements pour les fourmis, et ce qui ressemble à un kazoo pour les coccinelles. C'est tellement bien foutu que l'on en viendrait presque à oublier que ce film est muet. Le comportement des insectes va dans ce sens. Ils ont un comportement humain, avec des émotions, des aspirations, etc... mais restent malgré tout des insectes dans leur façon de se mouvoir. C'est anthropomorphique... Mais pas trop. Et bien que le seul élément humain que ces insectes possèdent soit cette paire d'yeux exorbités, il n'en sont pas moins incroyablement expressif. un regard, un silence, un bruissement d'aile suffisent à ressentir leurs émotions.

Concernant l'histoire, c'est archi-basique. En même temps, sans dialogue, on pouvait difficilement se permettre de faire du David Lynch. En gros, une coccinelle qui ne peut plus voler se lie d'amitié avec une bande de fourmi qui s'acharne à transporter une boite de sucre jusqu'à leur fourmilière. Mais c'était sans compter sur une méchante bande de fourmis rouges qui ne font rien qu'à les embêter. S'en suit une course poursuite à la "Mad Max : Fury Road" (oui, oui !) et une baston finale qui n'a rien à envier à l’assaut de Minas Tirith dans le "seigneur des annaux".

Bref, c'est beau, c'est intelligent, c'est différent, c'est drôle et en plus c'est français. Ça me fait chier de le dire, car ça va à l'encontre de mes principes, mais "minuscule" est un film d'animation avec des animaux d'après 2003, et j'ai bien aimé

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
6 apprécient

Autres actions de Pom_Pom_Galli Minuscule : La Vallée des fourmis perdues