La mémoire dans le Peck

Avis sur Mirage

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Après une coupure de courant et un accident mortel dans son immeuble de bureau, David, comptable, voit des inconnus lui tourner autour, et lui réclamer quelque chose qu'il ignore posséder. Peu à peu, le malheureux se rend compte qu'il est victime d'amnésie ! Polar urbain fleurant bon le cinéma paranoïaque des 60's (on pense à la trilogie de la paranoïa de Frankenheimer à quelques reprises), "Mirage" dispose d'un début aussi intrigant qu'efficace.

Scènes en forme de cauchemar éveillé, héros acculé par des événements et une jungle citadine qui jouent contre lui, noir et blanc bien tranché, montage percutant : le film n'ennuie aucunement, et s'avère très moderne dans son suspense. On bénéficie également d'un Gregory Peck en forme en homme qui refuse d'admettre son amnésie, puis cherche à fouiller dans son passé tout en étant conscient que la vérité va le déranger. Les seconds rôles ne sont pas reste, de Walter Matthau en détective débutant mais roublard, à George Kennedy en sinistre sbire, ou Kevin McCarthy en collègue trouble.

En revanche, le personnage de Diane Baker est assez artificiel. De même, la conclusion de l'histoire, bien que satisfaisante, est finalement assez simple. Aussi "Mirage" fait-il sans doute partie de ces films très efficaces à la première vision, mais moins à la seconde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Redzing Mirage