Nous sommes ce que tu es...

Avis sur Miraï, ma petite soeur

Avatar Jade Blue
Critique publiée par le

Infos générales:

Genre- Vie quotidienne, surnaturel
Réalisateur - Mamoru Hosoda (la Traversée du temps, Summer Wars, Les enfants loups Ame & Yuki, le Garçon et la bête)
Durée - 1h38
Diffusion - 2018

Résumé - Kun jeune garçon de 5 ans voit sa vie bouleverser à l'arrivée de sa petite soeur, Miraï. Lui qui avait toute l'attention de ses parents se sent délaissé et va bouder près de l'arbre du jardin. Ce dernier étant un poil surnaturel, il va lui montrer différents membres de sa famille à des époques différentes.

Mon avis: Un autre film de Mamoru Hosoda qui a peu fait parler de lui je trouve contrairement à ses deux derniers films. Toujours aussi centré sur le thème de la famille, Hosoda nous transporte dans la peau d'un enfant de 5 ans, un parti pris très intéressant.

Kun est très capricieux et égoïste et il est rebutant pendant une bonne partie du film. Il n'accepte pas être l'enfant n°2 pour ses parents et n'hésite pas à être violent envers sa petite sœur. Les parents ont du mal à le gérer, ils sont soit trop gentils soit ils savent pas du tout éduquer leur fils pour qu'il arrête d'être aussi insupportable. Parce que oui Kun est très peu empathique mais c'est à ses parents de lui dire. Ils font des efforts mais Miraï requiert évidemment plus d'attention.

J'aime bien le fait que ce soit le père qui soit père au foyer et doit s'occuper des deux enfants parce que la mère travail. Ça renverse les codes et c'est plutôt sympathique. On peut en conclure que ça représente bien une famille relativement typique du 21 ème siècle. Il y a beaucoup de côté réaliste de la famille débordés ou des enfants capricieux qui rappel évidemment la douloureuse mission d'être parents.

En revanche je suis déçue que le film ne soit pas sur Miraï comme indiquait le titre mais sur Kun. De plus le point de vu est très masculin. Les hommes ont une place très présente et sont plus sympathiques pour Kun que les personnages féminins qu'il accepte petit à petit. L'image de Miraï est vue comme un obstacle et celui de la mère comme une méchante sorcière et encore donc un obstacle. Surtout après le Garçon et la bête qui met en scène énormément d'hommes en mettant en avant le thème de la paternité et l'adoption.

L'animation est très bonne. Rien à déclaré, le chara design officiel de ce réalisateur est toujours aussi plaisant, les décors sont très bien retranscrits et la fluidité est super, rien à redire (peut- être une 3D un peu voyante de temps en temps mais rien d'horrible en soit). Il y a des challenges sympas sur la caméra.

Parlons de l'arbre qui fait d'office d'arbre généalogique (j'espère qu'il prendra jamais feu sinon y aura pu rien) il sert de portail vers un autre monde et sert notamment à aider Kun à connaitre un peu mieux les membres de sa famille et comment ne pas détester sa petite sœur. C'est très poétique cet aspect là et c'est un côté surnaturel vraiment pas déplaisant !

Malheureusement je n'ai pas l'impression que ça a aidé Kun à faire un retour sur son comportement. Il n'apprend rien de ce qu'on lui apprend et redeviens détestable mis à part pour son vélo et la dernière scène.

Il n'y a malheureusement peu de rebondissements ce qui rend le film plutôt lent et contemplatif et qui peut ennuyer le spectateur.
Le schéma type de Kun a un problème, il va près de l'arbre, il pense comment résoudre le problème, il le résous plus ou moins puis recommence à avoir un problème peut sembler redondant et prévisible.

Après il y a certaines scènes très jolies, le passage avec son arrière grand père qui nous sort de la maison ou encore les scènes finales.

La scène du train est un peu trop chelou à mon goût.

La musique est pas gégé. Il y a quelques morceaux plutôt jolis et d'autres qui m'ont plus fait mal à la tête c'est dommage.

En vrai, je critique vraiment sévèrement ce film mais il en est pas moins qu'il est très agréable à regarder et très poétique. Il change radicalement de ses deux anciens films qui sont plus long, plus politique et plus dramatique. Mais au moins beaucoup de gens se reconnaîtront dans ce concept de jalousie envers un cadet.

Bref, Miraï ma petite sœur, un film correct, plus un film à voir en se détendant plutôt qu'un classique à voir absolument. Il n'en est pourtant pas un mauvais film, il jongle entre le réalisme et la poésie malgré évidemment quelques défauts.

PS. Ma note est de 7,5.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
1 apprécie

Autres actions de Jade Blue Miraï, ma petite soeur