L'écrivain et la cinglée

Avis sur Misery

Avatar nicaram
Critique publiée par le

/!\ Attention spoiler /!\

Adaptation du roman de Stephen King, Misery raconte les péripéties de l'écrivain Paul Sheldon. C'est un excellent film qui, malgré sa longueur, reste intéressant jusqu'au bout.

L'introduction est légèrement confuse, tout simplement parce qu'on nous présente à la fois des scènes du présent avec d'autres venant du passé - des sortes de flashbacks comme dans les bouquins de S. King -, alors qu'au fond enchaîner le récit dans l'ordre n'aurait posé aucun problème.

Après avoir eu un accident de voiture - quelle bonne idée de rouler à fond sur la neige avec une caisse à savon! - , il est très vite sauvé par une mystérieuse bienfaitrice qui vit dans un lieu isolé...très isolé. Elle se révèle être infirmière et une grande fan - si ce n'est la numéro un? - de l'auteur.

Tout à l'air d'aller très bien - pension complète et soins gratuits, qui s'en plaindrait? -, mais celle-ci commence très tôt à avoir un comportement assez...extrême et effrayant lorsqu'elle rencontre une contrariété, qui la fait passer en quelques secondes de la sérénité à la fureur (et inversement). En tout cas, je n'irais certainement pas me disputer avec elle.

Comme ses proches ne le voient pas revenir, le shérif du coin - un vieux bonhomme avec un humour de chiotte -, est chargé de le retrouver. "Hasard" de l'histoire, il trouve une branche cassée sur la route et en déduit qu'il "se pourrait que ce soit dû à un accident" (il est peut-être vieux, mais il a encore une p* de vue pour voir ça en roulant!). Précisions tout de même qu'il est à quoi...un mètre de la voiture de Paul Sheldon, presque engloutie par la neige, et qu'il la rate! Décidément, c'est vraiment pas de chance!

L'infirmière devient folle de rage lorsqu'elle apprend que son personnage favori, Misery, va finalement mourir dans le prochain bouquin de l'écrivain. Mieux: elle déclare que Dieu l'a chargée de lui "montrer la voix" et l'oblige à cramer son propre ouvrage! Ca, c'est de la bonne grosse cinglée!

A vrai dire, je ne sais pas ce qui est le plus effrayant chez elle, sa fureur lorsqu'elle perd le contrôle d'elle-même, son côté sadique ou le fait de passer directement d'une attitude à l'autre (ex: de tout casser dans une pièce à "Bonjour, comment ça va?" avec un grand sourire). Elle n'a rien à envier à Ca, le clown tueur!

Toujours est il qu'elle se met en tête de lui faire écrire une suite qui lui convienne, lui installant un petit bureau et une machine à écrire. Je ne sais pas combien de temps en tout il a passé sur sa chaise, mais ça a l'air de durer une éternité - en plus du fait que l'hiver à l'air horriblement long!

Le film alterne très bien les phases de délire de l'infirmière - où son hôte s'en prend, presque à chaque fois au passage, plein la tronche - et les moments "normaux". A tel point que ces derniers semblent, compte tenu de la situation globale, complètement irréels (qui irait dîner avec son tortionnaire après qu'il vous ait tabassé?).

Je trouve que le lien entre le pressentiment du shérif en voyant la folle-dingue faire ses courses en ville et ses recherches à son sujet est bien mince, voire inexistant. Surtout parce que ça ressemble à une vague réminiscence de faits conduisant, comme par enchantement, à la découverte d'un passé très trouble avec une bonne dose de meurtres présumés. Et c'est embêtant parce que ça gâche la crédibilité de l'histoire et l'enchaînement logique des faits.

La fin m'a beaucoup amusée car c'est l'heure des règlement des comptes - coups de poings, gros mots et cris. Bien entendu, tous les coups sont permis, même fracasser le crâne de son ennemi avec une statue de cochon! La conclusion est aussi drôle qu'ironique, car il semblerait que l'écrivain, resté captif pendant une longue période et marqué parce qui s'est passé, voit cette fille partout.

Ma conclusion:

Misery est un très bon film. Il a une bonne histoire (mêlant humour et ironie), des personnages attachants et intéressants, le rythme est bien dosé et le suspense dure jusqu'à la fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 500 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de nicaram Misery