👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ce n'est pas encore l'heure de la réinvention du style de Burton mais Miss Peregrine se place tout de même en haut du panier. La déception est cependant présente quand on voit à quel point cette histoire était faite pour le réalisateur. C'est un peu triste qu'un film prônant autant la différence se révèle aussi classique. Les inspirations sont empruntées de toute part des X-men à Harry Potter en passant par des méchants copie carbone du Slender-Man (bien que voir un mythe d'Internet inspirer les réalisateurs ça a quelque chose de bon). Burton a largement les ressources pour transcender le tout mais ne va jamais chercher plus loin, dommage.

Le rôle de leader échoue à Asa Butterfield qui est peut être le héros le plus ennuyeux de cette année. Aucune émotion ne transparaît de son jeu et alors qu'on attend ne serait-ce qu'un peu d’émerveillement face aux situations qu'il rencontre on est jamais récompensé. Le bonhomme invisible du film arrive à être plus expressif, c'est dire. Du côté des enfants pas grand chose de particulier (#lol), chacun se contentant de remplir une fonction : le love-interest, la fille timide, le connard qui a un cœur en fait...

Heureusement que les adultes sont là pour mener le jeu un peu plus haut. Eva Green continue d'être la saint patronne des films moyens orientés Young Adults. Et comme souvent elle est la meilleur partie de ceux-ci. Elle arrive à transmettre toute cette part de mystère qu'on attend de Miss Peregrine. Elle a un jeu en décalage par rapport au registre convenu des autres acteurs et c'est plus que bienvenu. De l'autre côté, on a un Samuel L. Jackson en roue libre donnant une performance de méchant qui vaut la place de cinéma à elle seule. Il est parfait en méchant ridicule juste assez flippant pour être crédible. Seulement le film a aussi besoin qu'il soit stupide dans un 3ème acte un peu horrible qui enlève toute notion de danger et donc d'enjeux. Encore une fois, c'est dommage.

Néanmoins je ne vais pas renier mon plaisir. C'est quelque peu triste à dire mais cette année, un blockbuster avec une histoire ficelé ça suffit à mon bonheur. Malgré tout le classicisme que je lui reproche Miss Peregrine s'écarte à quelques moments de ce qu'on attend de lui pour délivrer des moments enchanteurs parmi les plus appréciable de la filmographie de Burton. Que ce soit ces scènes d'horreur dans les marais au début, les quelques moments où Ella Purnell s'envole à cause de sa particularité dans une grâce certaine ou encore les quelques scènes en stop motion rendant un hommage vibrant à Harryhausen (https://www.youtube.com/watch?v=pF_Fi7x93PY). Je retrouve le charme d'un Edward au mains d'argents. Et c'est plus qu'il n'en faut pour recommander ce visionnage.

(Je n'ai toujours pas compris leur système de voyage dans le temps. Je crois que c'est juste un élément qui n'a pas de sens dans le film et qui demande beaucoup de suspension de l'incrédulité).

Arnaud_Mat
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2016

il y a 5 ans

2 j'aime

1 commentaire

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Rcan
8

Eva, cette Miss PereGreen

Tim Burton, réalisateur sous-estimé depuis les années 2000, revient ici avec un genre qui lui correspond à merveille. Dès l'introduction, Burton nous plonge dans son univers, nous raconte cette...

Lire la critique

il y a 5 ans

62 j'aime

12

Miss Peregrine et les enfants particuliers
starlord09
5

De Pee Wee à Miss Peregrine, l'ordre et le chaos au coeur d'une filmo

Mort, pendu, enterré, gazé, poignardé par la première génération de fans amoureux de son cinéma des années 90, Burton est également défendu coûte que coûte par une horde enragée prêt à en découdre à...

Lire la critique

il y a 5 ans

54 j'aime

35

Miss Peregrine et les enfants particuliers
fyrosand
8

Tim Burton et ses films particuliers

Avant de lire cette critique, je dois vous prévenir que je n'ai jamais lu le roman de Ransom Riggs . Je ne jugerai donc point le film en tant qu'adaptation réussie ou non . Tim Burton, selon...

Lire la critique

il y a 5 ans

34 j'aime

9

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Arnaud_Mat
6

De la magie retrouvée

Ce n'est pas encore l'heure de la réinvention du style de Burton mais Miss Peregrine se place tout de même en haut du panier. La déception est cependant présente quand on voit à quel point cette...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

1

Deadpool
Arnaud_Mat
6
Deadpool

Damsel in distress

Bon bah j’ai aimé ce que j’ai vu mais quand même quoi j’m’attendais à mieux. Il y a beaucoup à critiquer mais au moins, Deadpool ne lésine pas sur les efforts fournis. Il y a peu de films qui délivre...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

1

Marvel's Jessica Jones
Arnaud_Mat
6

Trauma

Echelle du spoil 7/10 Jessica Jones est la seconde série Netflix estampillée Marvel. J’avais été pas mal enthousiasmé par Daredevil car même si elle s’essoufflait légèrement sur la fin, la...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime