Résistance à toute épreuve

Avis sur Mission : Impossible - Fallout

Avatar Théloma
Critique publiée par le

Dans l'épisode précédent - M.I : Rogue Nation - Ethan Hunt/Tom Cruise campait une sorte de James Bond omniprésent laissant la part congrue au reste de son équipe et seulement quelques miettes au pauvre Jeremy Renner qui semblait se demander deux heures durant à quoi il pouvait se rendre utile. C'était d'autant plus regrettable qu'on a toujours envie lorsqu'on va voir un film adapté d'une série de retrouver l'esprit original de celle-ci. Or, qu'était M.I si ce n'était le travail d'une équipe.
C'est justement la première bonne surprise que nous accorde M.I Fallout, revenir au cahier des charges et donner davantage de consistance aux auxiliaires de mister Hunt. Bien sûr celui-ci reste le big boss mais on le sent bien plus épaulé ici que lors les cinq premiers épisodes. Le mérite en revient notamment au personnage d'August (Henry Cavill) qui occupe, dans une certaine mesure (et dans un premier temps), le rôle de "musclor" que tenait Peter Lupus dans la série. A ses côtés, Tom Cruise, 1m 70 / 56 ans semble accuser le(s) coup(s) dans deux ou trois scènes de la première partie du film où l'autodérision le dispute à la caricature. Mais c'est sans compter sur un scénario qui de rebondissements (au sens propre) en rebondissements (au sens figuré) finira par rendre à l'increvable Ethan Hunt la vista qu'on lui connait.
Car M.I Fallout c'est aussi une forme de résistance au temps qui passe. Tom Cruise a beau courir aussi vite que l'Homme qui valait trois milliards, on perçoit à plusieurs moments du film qu'il a pris un petit coup de vieux mais surtout qu'il incarne l'action à l'ancienne. Et le réalisateur de jouer sur le télescopage de générations. La scène d'introduction, en clin d’œil à la série (finissant par une entourloupe digne des épisodes télévisés des années 70 et par une bande magnétique qui part en fumée), la boss de la CIA qui lui colle un jeune agent frais émoulu (et moulé) et surtout la petite rengaine "votre mission si vous l'acceptez..." qu'on lui ressort histoire de bien lui rappeler qu'il est un peu old school et que papi Cruise ferait bien de raccrocher la moto, le parachute, l'hélico et tout le toutim. Ce qui lui est fortement suggéré à la mi-temps du film. Et de fait, Hunt lui-même semble bousculé par ce choc générationnel. On le voit souvent débordé, dépassé ou même chuter (fallout). On le voit également douter et à plusieurs occasions on l'entend même demander pardon comme si le personnage se sentait le besoin de s'excuser de mettre un tel bordel partout sur les principes d'une mission auquel il serait le dernier à croire.
Alors oui M.I Fallout est d'abord un gros film d'action plutôt bien réalisé, avec un maximum de moyens mais c'est aussi un regard amusé/amusant sur l'éternelle jeunesse de la série elle-même avec tous ses codes et de celui qui l'incarne depuis plus de 20 ans !
Intéressant et distrayant.

Scénario/histoire : 8/10
Interprétation/personnages : 8/10
Réalisation/mise en scène : 8/10

8/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 109 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Théloma a ajouté ce film à 4 listes Mission : Impossible - Fallout

Autres actions de Théloma Mission : Impossible - Fallout