A quand un reboot ?

Avis sur Mission : Impossible - Rogue Nation

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

Vu pourtant dans de très bonnes conditions pour un tel blockbuster tonitruant, à l'Odeon de Leicester Square, "Rogue Nation" m'a laissé relativement froid, à la différence de son très bon prédécesseur, enchanté, il faut bien l'avouer, grâce à la mise en scène dynamique et créative de Brad Bird. Ici, nous n'avons droit qu'à un "Tom Cruise movie" standard, souvent épuisant, régulièrement futile, où notre "héros" semble surtout lutter contre les outrages du temps, logiquement chaque fois plus visibles : Ethan / Tom passe donc tout le film à courir, sauter, plonger, montrer ses gros muscles, conduire une moto à vive allure, et bien entendu, comme à chaque fois, faire un maximum de publicité pour BMW (voitures et motos, cette fois, donc !). Comme on sait bien qu'il ne peut rien lui arriver de grave (même si on nous le fait "mourir" cette fois...), le suspense se réduit à quelques tressaillements nerveux chez le spectateur le plus bienveillant. Plus grave, on cherchera désespérément la moindre logique dans les péripéties absurdes de la lutte de l'IMF (désormais "rogue organization" américaine) contre The Syndicate (spoiler, un peu : "rogue organization" britannique), qui n'ont évidemment que pour but de nous faire visiter l'Opéra de Vienne ou les routes en lacets du Maroc. L'amoureux de John Le Carré que je suis notera avec satisfaction que "Rogue Nation" prend par contre le temps de jouer à de vrais "jeux d'espions", avec double ou triple jeu et manipulations diverses, et que, masques habituels aidant, cela nous sauve au moins un bon quart d'heure de film. Ne serait-il pas temps néanmoins d'arrêter les frais sur ce film juste "honorable", et de faire un "reboot" de "Mission : Impossible" avec un autre acteur et dans un autre genre ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 306 fois
6 apprécient

Autres actions de Eric Pokespagne Mission : Impossible - Rogue Nation