Top Gear : Casablanca

Avis sur Mission : Impossible - Rogue Nation

Avatar Mike Öpuvty
Critique publiée par le

Sans même parler de leurs qualités ou défauts respectifs, les quatre premiers Mission : Impossible avaient en commun de placarder les obsessions de leurs auteurs. Ce cinquième opus a pour premier problème de ne rien afficher de tel. McQuarrie ne nous propose qu'une intrigue bidon, enchainant vaille que vaille les scènes d'action sans l'ombre d'une quelconque personnalité.

Si certaines font plaisir à voir ( les cascades à moto, le coffre-fort immergé... ) d'autres sont inutilement emberlificotées dans des artifices terriblement fake ( Les passerelles coulissantes de l'opéra, le décollage de l'avion dont tout le monde se fout... ).

Du coup, face au manque flagrant d'un investissement autre que financier, on se prend à rire de la vision arriérée de Casablanca ( son désert aride, ses chèvres... ) du méchant le moins charismatique de l'Histoire ( une sorte de prof d'allemand étriqué qui n'a pas fait l'amour depuis la chute du mur... ) et des incohérences à bâbord et à tribord.

Ma préférée : le méchant convoite une clef USB qui lui donnerait accès à des montagnes de pognon pour pouvoir agir en toute liberté, alors que ça fait des mois et des mois qu'il agit en toute liberté de toutes façons...

Bravo les gars. On se revoit pour le 6 ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 802 fois
18 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Mike Öpuvty Mission : Impossible - Rogue Nation