Avis sur

Mission : Impossible - Rogue Nation par Michaël Bruce

Avatar Michaël Bruce
Critique publiée par le

J'ai commencé à ne plus détester Tom Cruise sur le tard, à partir de "Eyes Wide Shut" et "Magnolia" sortis en France en 1999. En 2002, je l'ai adoré dans "Minority Report". Dans l'ensemble c'est un acteur dont je n'aime guère le jeu et le physique, c'est pourquoi il est bien moins insupportable quand le réalisateur est une star ou quand le scénario ne repose pas que sur lui. C'est d'ailleurs la bonne idée des scénaristes de MISSION IMPOSSIBLE : ROGUE NATION de continuer sur la lancée d'un PROTOCOLE FANTÔME qui avait su remettre astucieusement sur les rails le concept initial de la série TV construit autour d'une équipe et non d'un seul et unique héros.

La formule est enfin claire et elle offre au personnage Ethan Hunt (Tom Cruise) des coéquipiers de haut niveau, qui plus est interprétés par de bons acteurs. Les membres de l'IMF sont équilibrés et sont lâchés dans l'action pure où chacun excelle dans son domaine. Ainsi, une fois n'est pas coutume, nous nous ennuyons guère avec ce genre de cinéma dès lors que nous nous sommes mis en situation : canapé, boisson gazeuse, chips et cerveau posé sur la table basse. Parce que l'on ne trouvera jamais la moindre psychologie ou de messages politico-économique, MISSION IMPOSSIBLE : ROGUE NATION est en effet à prendre pour ce qu'il est : un long métrage d'action classique, une sorte de sous-genre d'espionnage qui nous emmène encore partout (Vienne, Londres, Casablanca), avec un méchant terriblement méchant (Sean Harris), une femme fatale (Rebecca Ferguson), un génie informatique déconnant (Simon Pegg), des courses poursuites en motos et en voitures, des acrobaties très improbables et donc pas trop convaincantes, des comptes à rebours qui se stoppent à temps, de la castagne et des chutes sans que personne ne saigne, etc.

Ca n'a pas la qualité d'un James Bond, ni d'un Jason Bourne, c'est moins bien écrit que le tome 4, mais c'est tellement plus amusant que les trois premiers opus de la franchise que le plaisir s'avère rafraichissant. Rafraichissant comme un soda. Il faut donc avoir soif.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 146 fois
1 apprécie

Autres actions de Michaël Bruce Mission : Impossible - Rogue Nation