«Les journalistes sont les acariens du monde moderne : ils se nourrissent de nos peaux mortes.»

Avis sur Modèle déposé

Avatar SmileShaw
Critique publiée par le

Après avoir vu, que dis-je, subi le dernier spectacle affligeant de Gad Elmaleh, Sans tambour, sans talent, sans travail, sans vanne, bref … sans rien, en fait, j’ai éprouvé ce besoin quasi vital de réchauffer mon cœur, mes zygomatiques et mon esprit avec un one-man-show de grande qualité, de haute volée, en somme, du lourd !
Du coup, j’ai hésité un moment entre Pierre Desproges au théâtre Fontaine, Colères de François Rollin (ah ben j’ai parlé de qualité ! Point de Jérémy Ferrari ou de Patrick Bosso ici !) et j’ai finalement jeté mon dévolu sur Modèle déposé de Benoît Poelvoorde.

René Altrus, scientifique, chercheur, attend son épouse Melissa dans le café qui jouxte la salle de spectacle dans laquelle elle se produit. Car Melissa a enregistré un disque, vendu à 250.753 exemplaires (oui, René aime la précision).
Cette attente va donner lieu à un échange avec les autres clients du café et René, en confiance, va petit à petit se laisser aller à des confidences, des interrogations, sur les petits ou grands tracas qu’il est amené à rencontrer dans son quotidien.

Son couple, bien sûr, qui bat de l’aile depuis un moment, est le pilier central de ses divagations. Mais il se penche également sur la lenteur et la lourdeur de l’administration, ce ministère pour lequel il travaille, Ministère du Handicap, qui fait tout, de son point de vue, pour saboter ses recherches et son enthousiasme, les journalistes qu’il a rencontrés pour une interview (ce qui nous donne droit à des saillies verbales savoureuses), le cinéma devenu futile et stupide (alors que « My left foot … un cerveau dans une chaussure ! »), l’argent gaspillé dans des choses futiles alors que le monde dépérit, … tous ces thèmes et bien d’autres encore sont abordés avec intelligence, finesse, émotion, tendresse, et poésie.

Car il faut entendre René parler de sa femme pour comprendre à quel point cet homme, un peu niais, très naïf, très (trop) rigoureux et méticuleux, est amoureux de sa femme et souffre de ce manque de communication, de cet éloignement entre eux.
« Tu le sais, mon amour, que je t’aime par cœur ». Oh tu peux ricaner, la Biche, mais moi, on me laisse un message comme ça, je suis prête à renoncer à tout, même, MEME, à mon projet de voyage à Bologne pour le festival Chaplin !

Ce spectacle, véritable pièce de théâtre à un personnage, est très grand. Mais que dire de Benoît Poelvoorde … ça n’est un secret pour personne, je l’adore.
Comme la plupart d’entre nous, je l’ai découvert dans cet OVNI qu’est C’est arrivé près de chez vous, étrange film glauque, malsain et si drôle à la fois, écrit à 6 mains, les mêmes 6 mains derrière Modèle déposé, d’ailleurs. Ça donne une idée du niveau d’écriture !
Benoît, disais-je … C’est lui-même un OVNI ! Je l’ai vu dans tout : Monsieur Manatane, Jamais O grand jamais, Podium, Narco, Du jour au lendemain, Les deux mondes (oui, c’est moi qui l’ai vu), etc.
Je ne vais pas dire que j’ai tout aimé, mais je l’ai toujours aimé, lui ! C’est un acteur de très grand talent et dans ce spectacle, il est juste merveilleux : de drôlerie, de tendresse, d’émotion … Il m’a donné la larme à l’œil, le bougre.
Benoît Poelvoorde me touche, beaucoup et c’est un point qu’ont en commun les très grands humoristes (car même s’il se diversifie ces temps-ci, il est encore considéré comme tel) : Chaplin évidemment, Bourvil, lui donc, ont cette capacité à provoquer le rire, et en parallèle, parfois en même temps, à émouvoir, parler au cœur, par un geste, un regard, un sourire …

Tu l’auras compris, toi qui auras lu cette bafouille jusqu’ici : Modèle déposé est un grand spectacle, drôle, tendre, émouvant, qui a le seul défaut d’être trop méconnu.
Alors si tu aimes rire, si tu aimes l’intelligence (La Biche, passe ton chemin …) et si tu aimes Benoît Poelvoorde, regarde le, car si un one-man-show mérite que tu te poses 1h30 devant lui, c’est bien celui-là.
Et si tu ne le fais pas pour Benoît, fais le pour moi ! Tu auras droit à toute ma gratitude, mieux … à ma reconnaissance éternelle !
Si ça n’est pas une promesse de vie meilleure, ça …

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1031 fois
22 apprécient · 2 n'apprécient pas

SmileShaw a ajouté ce spectacle à 5 listes Modèle déposé

Autres actions de SmileShaw Modèle déposé