le gosier sans fond de Jeanne

Avis sur Moderato cantabile

Avatar MIVA diva
Critique publiée par le

Une histoire où rien ne se passe dans une ville abat-jour .
On renou là directement avec l'une des milles propriétés de recherche de Brook : la notion d'invisible.
On reçoit dans la vie quotidienne, un évènement spectaculaire, po croyable po farouche.
De là, la vie quotidienne n'en n'ai plus annexé, elle refuse d'en sortir, elle s'uni avec le spectaculaire comme ça ; par envie, par retour, et de manière très pure, presque sacré.
On reçoit l'extra ordinaire comme un frôlement du religieux, de l'inaccessible et de l'indicible.
La belle Jeanne ressent l'invisible comme Belmondo le montre, sans rien autour.
Du vin avalé trop vite qui se mêle avec le sang, christique ou non, dans un ballon en verre bien lavé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 782 fois
2 apprécient

Autres actions de MIVA diva Moderato cantabile