Très très très enfantin...

Avis sur Moi, Arthur, 12 ans, chasseur de dragons

Avatar PhenixduXib
Critique publiée par le

Voilà un bien gros morceau bizarroïde que je me suis donné de critiquer mais surtout et avant tout de regarder... Le plus dur avec ce genre de film, c'est de lui attribuer une note. La critique est une chose mais lorsque l'on a trouvé les différents points à aborder, la suite vient tout seul mais la note... C'est une autre histoire. J'ai néanmoins décidé de décerner la moyenne à Moi, Arthur, 12 ans, chasseur de dragons, téléfilm fantastique.

Arthur et ses amis sont de grands fans d'un jeu de carte d'Heroic Fantasy et s'amusent, comme tous les enfants de leur âge (ou presque) à vivre des aventures jusqu'au jour où ils découvrent l'existence d'un vrai troll, en rapport avec leur jeu de carte.
Pas plus de spoil.

Alors... Que dire ?
Premièrement, pour ce qui est de l'histoire, globalement, nous avons à faire à quelque chose de très enfantin. Voir même un peu trop enfantin et pas forcément dans le bon sens du terme. Certes, de nombreux éléments scénaristiques sont intéressants : les enfants qui adorent l'Heroic Fantasy, dispute entre imaginaire et réalité, ... Pas mal de sujets qui, pourtant, arrivent dans la vie de tous les jours pour certaines personnes (#les vrais fans du genre). Mais on a aussi le droit à pas mal d'éléments clichés, mous, incompréhensibles et d'autres un peu tirés par les cheveux. Après, au vue de ce que le film nous propose, il est clair qu'il ne se prend pas du tout au sérieux - ou que s'il se prend au sérieux, il y a quand même du troisième degré dispersé un peu partout. De plus, nous avons le droit à l'utilisation de tous les filtres Movie Maker qui existent : les transitions (fondues au noir, entrée et sortie de séquences) et effets de montage (ralentis - quelle horreur... - zooms, arrêts sur image) sont là pour nous rappeler que ce film est bien un téléfilm et que donc, d'office il ne faut surtout pas s'attendre à un chef d’œuvre du genre ; l'histoire donc, malgré quelques thèmes intéressants abordés n'est pas folichonne.
Petit P.S. : si le film débute de manière plutôt sympathique même si un peu limite (allusion surtout au générique), son dénouement est absolument ridicule.

Les personnages et les acteurs : ils sont... présents. Voilà. En gros.
Plus sérieusement, si les personnages sont assez vivants et plutôt intéressants - soyons honnête - avec leurs problèmes, leurs univers et modes de pensée, les acteurs sont peut-être un peu dans le faux tout comme les doublages qui sont un peu aux fraises. Malgré ces dures déclarations, force est de constater que, pour un film pour les très jeunes enfants, les héros permettent de s'identifier facilement (et c'est un adulte qui dit cela, c'est dire !). On notera par ailleurs de nombreuses scènes et séquences parodiques, apportant quelques sourires bienvenus à cette production plus que limite. Par contre, il m'a été donné dans ce film de voir les pires antagonistes - tous médias confondus - ils sont absolument pas crédibles et mal joués ; plus que les autres personnages en tout cas.

Et en parlant de limite, les effets spéciaux à présent : ils sont très la 3D... ; structuration de phrase assumée. C'est moche ! Mon dieu que c'est moche... Immonde... On sent le manque de moyen, que ce soit dans la représentation et l'animation du dragon, dans le costume et maquillage du troll même si on atteint un palier moins catastrophique. Malgré cela, le film propose tout de même des séquences intelligentes, franchement bienvenues et quelque part bien pensées. J'en veux pour exemple la scène où le héros boit un philtre de vérité et où le film nous présente une façon très originale de nous montrer cela. De même, l'histoire des potions est intéressante sans pour autant dégager quelque chose de plus concret.

Côté combat, c'est nul. Rien à dire. C'est vide.

Côté paysage, pareil.

Et côté musique, déclaration identique.

Moi, Arthur, 12 ans, chasseur de dragons. Pourquoi la moyenne ? Parce que, malgré tous les défauts du film et il y en a plein, il m'a rappelé de nombreuses choses plus ou moins vraies et pertinentes au sujet de l'imaginaire des enfants et même des adultes. On nous montre les aventures de trois jeunes enfants rêveurs. On ne peut que les suivre dans leur quête avec un certain intérêt, une certaine curiosité tout en nous rappelant que nous aussi, nous avions des rêves et des envies. En somme, nous avons un peu à faire à un Le Secret de Térabithia mais en beaucoup moins bien. Dommage car il y avait des idées...
Et n'oubliez pas que la Fantasy nous appartient !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 130 fois
Aucun vote pour le moment

PhenixduXib a ajouté ce film à 1 liste Moi, Arthur, 12 ans, chasseur de dragons

Autres actions de PhenixduXib Moi, Arthur, 12 ans, chasseur de dragons