" I'm not a dog. I am a Citizen"

Avis sur Moi, Daniel Blake

Avatar Cinédreamer
Critique publiée par le

Ken Loach raconte l'histoire de Daniel Blake, survivant d'un infarctus, pris au bout milieu de l'absurdité administrative de l'état pour toucher désespéramment des aides financières, ne pouvant pas reprendre le travail. Le réalisateur met en scène cette administration, crétine vivant dans son microcosme; de façon neutre et réaliste. Pas de fioriture de réalisation, sa sobriété lui insuffle un parti pris documentaire. Nous sommes témoins de cette histoire, sans qu'on ne puisse rien y faire. Très bon choix qu'il a eu, car on aurait pu facilement tomber dans le mélo tire larme grandiloquent; alors qu'ici les larmes montent tout naturellement car nous sommes touché par l'effroyable réalisme auquel nous assistons. Réalisme qui nous touche car il est actuel, ancré dans notre société, et bien que nous en sommes tous conscient, nous gardons la tête baissé, à feinté de ne pas voir, ce qui est tout à fait humain. Ken Loach lui nous fait une petite tape sur l'épaule, et nous explique, montre ce qui ne vas pas chez nous. (enfin pour le coup chez les anglais, car nous les français nous avons un peu plus de chance niveau aide). Il nous touche, nous émeut, nous déprime, par sa simple histoire toute sobre qui pourrait être un énième fait divers dans un quelconque journal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 678 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Cinédreamer Moi, Daniel Blake