Un biopic prenant et très révélateur !

Avis sur Moi, Tonya

Avatar Vampilou
Critique publiée par le

J’ai pris connaissance de cette histoire vraie seulement à l’occasion de la sortie du film, mais je dois dire qu’elle a eu le mérite d’attiser ma curiosité immédiatement et que j’ai pris beaucoup de plaisir à en apprendre plus. Ce biopic, c’est l’exemple même du manque de chance qui peut vous poursuivre dès la naissance, mauvaise famille, grandir dans une atmosphère néfaste, s’entourer des mauvaises personnes et des origines qui poussent les autres à vous méjuger. C’est exactement ce qui va arriver à Tonya Harding, une mère abusive, violente même, une enfant qui a donc grandi dans la maltraitance, une adulte qui a reproduit le schéma avec un mari qui la bat. Ainsi, malgré un talent inné, que l’on ne peut ignorer, elle avait beau se dévouer corps et âme, à ce sport qu’elle adorait, pour lequel elle avait un réel don, ça ne suffisait jamais, d’abord, à sa mère et ensuite, au milieu professionnel en lui-même. Et là, j’avoue avoir été profondément choquée par le traitement qu’elle a pu recevoir des juges et autres grands pontes du patinage artistique. Elle a clairement été stigmatisée, jugée trop grossière physiquement, mais aussi culturellement, puisqu’elle venait d’un environnement social assez pauvre, elle n’avait aucune chance à leurs yeux, elle ne pouvait pas représenter la noblesse de ce sport. Elle avait beau maîtriser les figures les plus complexes, avoir même était la première à en réussir certaines, ce n’était jamais suffisant, elle n’était jamais assez bien et toutes les autres lui passaient devant, malgré leur travail moins technique. Il est terrible d’être témoin de cette profonde injustice, on comprend aisément pourquoi ça a été aussi difficile pour elle, pourquoi la jalousie a pu la ronger aussi intensément et à quel point son entourage ne l’a pas aidé à surmonter tout ça sainement. J’ai beaucoup aimé la réalisation de Craig Gillespie qui a su montrer le contraste immense entre l’environnement très pauvre et l’univers tout en apparences de ce sport, c’est saisissant de vérité. Visuellement très sobre, ça correspond à merveille au ton qu’il fallait donner à cette histoire vraie, ne pas en faire trop, pour montrer tout le réalisme de ce drame et nous en faire partager toutes les nuances les plus subtiles. Le scénario n’est pas hyper complexe en soi, il retrace le parcours de cette femme depuis son enfance, jusqu’au moment qui a brisé sa carrière, autant que sa vie finalement. Mais sachez que l’on ne s’ennuie pas pour autant, il y a une tension quasiment constante, elle s’accumule tout du long et on attend impuissants, le moment où tout va exploser, c’est étonnamment très prenant. Quant au casting, Margot Robbie y est excellente, à contre-courant de ce qu’elle peut faire habituellement, Allison Janney est détestable dans ce rôle et Sebastian Stan est lui aussi totalement à l’opposé de ce qu’il fait communément.

En bref : Un biopic extrêmement intéressant, révoltant par certains aspects, il nous amène à comprendre la situation dans toute sa complexité, jugeant de tous les coupables qui ont amené à ce terrible moment !

Avis complet sur le blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
1 apprécie

Autres actions de Vampilou Moi, Tonya