Convictions

Avis sur Moi, moche et méchant 2

Avatar Wonderboy
Critique publiée par le

Conviction qu'à force de multiplier le nombre de personnages, on se retrouve à se forcer à leur écrire une trame inintéressante, juste pour leur permettre d'exister un tant soit peu. Comme ici, le Dr Nefario, ou encore la gamine à lunettes et sa "love-affair" qui est d'une utilité incertaine.

Conviction que ce film n'a été fait que pour l'argent. De par le délai qui sépare le premier du deuxième, de par le faible nombre de décors du films. Mais surtout par le fait d'avoir multiplié les apparitions des minions, sachant que ces personnages étaient devenus populaires après le premier. Clairement ce n'est pas forcement une mauvaise chose, puisque je n'ai pas boudé mon plaisir face à de plus nombreuses apparitions des petits hommes verts dans Toy Story 2. Mais, eux, n'étaient pas insupportables comme le sont les minions. Sûr, ils peuvent, parfois, me tirer quelques sourires...mais Dieu qu'ils deviennent insupportables et lourds au bout d'un moment...Ce qui me confère très peu d'espoir pour leur spin-off.

Conviction que MacGuff n'est pas un studio tellement bon en chara-design. Que dire du manque de charisme, de personnalité, de leurs personnages. À peine sorti, et je suis incapable de dire à quoi ressemblait tel ou tel personnage. Tous ont une forme improbable, un visage peu détaillé. La preuve de leur ratage est que les éléments les plus mémorables, ceux dont on se souvient, ne sont au final que des pilules jaunes, avec un ou deux yeux.

Conviction qu'il faut arrêter de prendre des "célébrités" pour le doublage, et enfin refaire appel à nos talentueux et charismatiques comédiens de doublages. Parce qu'Elmaleh, Lamy, ou encore Cantona, ne sont, en aucun cas, pertinents dans leurs interprétations. Dès leurs premières phrases, on aperçoit leurs limites. Comme Gru, qui a cause de la voix émise par Elmaleh, manque cruellement de souffle et de portées, lors de ses cris. Bordel, ressortez-nous les Christophe Lemoine, Emmanuel Curtil, et autres Richard Darbois !

Conviction que le cinéma d'animation ne se focalise plus suffisamment sur la mise en scène et le cadrage. Les plans deviennent de plus en plus banals, et baclés. Les studios semblent ne plus se soucier de la cinématographie, et on a plus l'impression de se trouver face à un cartoon deluxe, qu'à un véritable film. Heureusement qu'au milieu de tout ça, Pixar (dont même les pires films ont toutefois l'air de films !), Verbinski ou Spielberg, sont encore là pour nous montrer que l'animation permet de tout faire, donc arrêtons de nous limiter à du plan fixe ou du champ contre champ ! Que l'animation retrouve de sa folie, de son imagination, et de de son innovation !

Et enfin, conviction que pour faire une comédie d'animation réussie, il ne faut pas que tous les personnages soient drôles. J'en ai marre des méchants sources d'humour. Faîtes nous un vrai méchant, méchant (Comme dans Toy Story) ! Et pour les autres personnages, il est bien souvent plus drôle de voir le personnage au milieu d'un univers normal, qu'il va venir perturber, que de voir un ce personnage au sein d'un univers qui lui ressemble. Il faut que leurs actions soient sources de conflits. Arrêtez de vouloir rendre chaque personnage amusant, ou alors si vous le faîtes, faîtes le avec talent, car cela peut fonctionner (Shrek 2, Cloudy with a chance of meatballs). Au même titre que l'animation, la comédie ne se bâcle pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 609 fois
8 apprécient · 5 n'apprécient pas

Wonderboy a ajouté ce film d'animation à 1 liste Moi, moche et méchant 2

  • Films
    Cover Carte illimitée !

    Carte illimitée !

    Avec : Date limite, À bout portant, Monty Python : Le Sens de la vie, We Are Four Lions,

Autres actions de Wonderboy Moi, moche et méchant 2