Pas désagréable mais tellement convenu

Avis sur Mon mari est merveilleux

Avatar grisbi54
Critique publiée par le

Après le joli succès de "ma femme est formidable", la même équipe remet le couvert avec cette fausse suite et... c'est du Hunebelle quoi. Ultra modeste mais soucieux de donner au publique un spectacle de qualité avec ce charme de la vieille France.

Il ne faut donc pas y chercher de l'audace, l'histoire se devine très vite et tout se suit sans grande surprise. Elle repose sur un mécanisme bourgeois mainte fois éprouvé, même si on sent chez Hunebelle une élégance qui tiens plus de l'aristocratie. C'est pour ça que ses films ont un côté intéressant, c'est l'aristocratie française qui se meurt tranquillement dans une époque d'insouciance. Intéressant ne veut bien sûr pas dire bon. Si on sent un certain soucis dans le placement de la caméra, la composition des cadres, il ne va jamais plus loin que la recherche de la belle image, ce qui donne des films d'une certaine platitude.

Ce sont avant tout les acteurs qui rendent le film regardable. Fernand Gravey (qui a participé à l'adaptation) campe un rôle d'artiste frustré qui lui convient parfaitement, Sophie Desmarets dévoile une énergie très plaisante, idem pour Elina Labourdette. Jacques Castelot joue son rôle habituel d'antipathique qu'il maîtrise bien, comme Pierre Larquey en paysan méridional, et on aperçoit les trognes de Paul Faivre et de Giani Esposito en coup de vent. Jacques Dynam nous livre une composition assez étonnante de riche efféminé.

Les dialogues de l'inévitable Jean Halain sont travaillés, sans grande fulgurance mais ils servent bien les acteurs.

Ca peut donc se regarder, contraint par l'ennui, un jour de pluie, mais ça n'avais aucune chance de passer l'épreuve du temps (je pense que ça n'en avait pas l'ambition).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
1 apprécie

Autres actions de grisbi54 Mon mari est merveilleux