Un conte Spielbergien

Avis sur Monster House

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est dingue. Quand Spielberg produit ce genre de films pour gosse, c'est toujours les mêmes éléments qui reviennent (à l'instar d'un besson dans les films d'action qu'il produit). Depuis les Goonies jusqu'au récent Super 8 on peut retrouver les mêmes scènes (d'ailleurs Super8 repompe vraiment beaucoup d'éléments de ce monster house, plus que des goonies). Le film reste sympa en soi, mais je suis un peu déçu de constater que Steven réemploie toujours la même recette.

Ceci étant dit, le scénario donne vraiment l'impression d'avoir été écrit dans les années 80. On retrouve la banlieue typique, la baby sitter typique (et son amoureux typique), l'humour typique, les gosses typiques. Des gosses qui ne datent pas de notre époque, signalons le. Des gosses qui préfèrent explorer la nature plutôt que de jouer à la PS. Ce n'est pas grave c'est sympa, c'est anachronique. Passons. Si le film fleure les années 80, ça ne veut pas pour autant dire que le scénario est parfait ; on y truove quelques plot holes: étonnant que personne d'autres ne remarque cette maison lorsqu'elle se déplace. D'ailleurs le quartier est bien vide. C'aurait pourtant été l'occasion de présenter les personnages de façon plus efficace.

En fait, la première moitié du film m'a un peu ennuyé par moment. La rouquine arrive bien trop tard dans l'histoire. Puis ça traîne trop pour pas grand chose d'assez intéressant. Ca aurait pu être intéressant, mais je crois que le problème vient d'un manque de motivations. Celles ci ne paraissent pas tellement importantes ce qui affaiblit l'objectif principal. Autant dans les Goonies le côté carte aux trésors a de quoi remuer autant ici décider d'assiéger une maison hantée juste pour le fun sans rien y gagner... Je sais que l'aventure est la clef de tout, mais les Goonies, pour reprendre la comparaison, décident d'y aller non seulement pour l'aventure mais aussi pour trouver le trésor qui servira à racheter la maison! Il y a un objectif plus concret à atteindre. La fin aussi m'a paru un peu trop longue, à cause d'effets spectaculaires empêchent à un approfondissement de l'histoire. Ben oui, il semblerait que les auteurs pallient au manque d'histoire par un surplus d'effets cinglants. Dommage.

Question mise en scène, ça remplit clairement le rôle de divertissement. Le film est réussi, et on sent bien qu'il y a Zemeckis et Spielberg à la production : ça décoiffe! Mais bon, comme dit précédemment, j'aurais préféré une retenue dans les effets afin de creuser un peu plus le scénario.

D'ailleurs, je pense que le film aurait été nettement plus efficace tourné en live avec de vrais acteurs. En dessin animé on perd beaucoup d'émotions. Imaginez si l'on avait pu trouver les bons gosses pour jouer dans cette maison vivante. En plus cela aurait forcé les créateurs (réal + prod) à rester sobre dans leurs effets et leur découpage, privilégiant ainsi l'histoire. Parce que bien sûr, en dessin animé numérique, tout est possible. Alors oui, c'est beau ce plan de fou sur la feuille pour commencer le film, tous les mouvements sont même carrément spectaculaires, mais au final, au delà de la dynamique que cela installe, est ce que ça apporte vraiment quelque chose? Non. C'est comme ces réal qui disent que l'avantage d'avoir un budget limité est qu'on est forcé de truover des solutions qui se révèlent souvent plus judicieuse. Si Riddley Scott avait eu un budget illimité sur son premier Alien, je ne suis aps sûr que son film serait rentré dans l'histoire. C'est l'économie de moyens qui l'a forcé à tourner le monstre de cette manière. Ici, donc, le médium autorise l'équipe à se tout se permettre. Il en résulte un 'trop', un 'too much', une orgie d'effets spectaculaires. C'est beau mais... c'est juste trop.

Bref, Monster House est un bon divertissement, il plaira à nombre d'enfants, mais je pense qu'il manque une part de modestie qu'un manque de moyen aurait pu apporter. Dommage mais bon. Dans le genre, il y a bien pire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 690 fois
7 apprécient

Autres actions de Fatpooper Monster House