Paul W. S Anderson ou quand un enfant joue avec une caméra

Avis sur Monster Hunter

Avatar sAde_
Critique publiée par le

Suite à la fin de la saga de films basés dans l'univers de Resident Evil, Paul W. S Anderson fait son grand retour avec sa femme pour une adaptation d'un autre univers de jeux-vidéos "Monster Hunter". Ce film détrône t-il le toujours indétrôné Silent Hill de Christophe Gans 15 ans après sa sortie en tant que meilleur adaptation de jeux-vidéo à l'écran? Clairement pas. Paul W. S Anderson à ma grande surprise se surpasse dans sa médiocrité à un point tel que ce film restera dans les annales des plus gros navets hollywoodiens. Je ne comprends pas pourquoi les différentes compagnies de jeux-vidéo ne fuient pas se réalisateur totalement incapable de réaliser un bon film. En plus, cette fois, c'est aussi à lui qu'ils ont confié le scénario. Alors je ne vais pas faire la mauvaise langue, il y a certains des films Resident Evil que j'apprecie, mais objectivement, je suis conscient qu'ils sont mauvais, mais celui-ci bat tous les records. Je n'ai jamais été autant énervé en regardant un film que celui-ci. Avant d'attaquer plus dans le détail cette critique, il est bon de préciser que je ne connais rien, hormis quelques détails, de l'univers des jeux-vidéos, et elle contiendra des spoilers, mais spoil signifiant "gâcher" en anglais, je peux vous affirmer que ma critique ne vous gâchera en rien votre expérience du film, pas plus que Paul W. S Anderson le fera.

Commençons donc par le scénario. Sans me vanter, j'aurais sûrement écrit mieux à 14 ans. Déjà rien que la trame de base : des soldats américains se retrouvent propulsés dans un monde peuplé de monstres. Dois-je réellement pointer du doigt la médiocrité et la bassesse de ce scénario ? Sachant que cela n'a rien à voir avec les jeux de base. J'en ai marre des productions américaines qui veulent fourrer des soldats américains partout même quand ça n'a pas lieu d'être. Ils meurent tous sauf sa femme (normal en tant que bon réalisateur Anderson se montre incapable de séparer sa vie privée de son travail et donc de tuer sa femme à l'écran, même quand il le faisait dans Resident Evil elle revenait toujours à la vie d'une manière ou d'une autre). D'ailleurs, Anderson essaye de nous faire pâtir pour leurs morts avec quelques discussions stériles, et une chanson qui ne caractérise en rien les personnages, mais manifestement, il est aussi doué à l'écriture que derrière la caméra. Oui, cette critique est salée et je l'assume.

Épluchons un peu plus dans le détail ce film :

  • 10 premières minutes : on a le droit à la belle citation d'ouverture sans jamais dire de qui elle provient. La scène du bateau dans l'autre monde puis Tony jaa tombe du bateau. On se retrouve ensuite dans notre monde, il ne se passe pas grand chose et les soldats se retrouvent propulsés dans cet autre monde.
  • 11 minutes de course-poursuite avec le diablos, les soldats lui tire dessus et ça ne sert à rien, quelques uns meurent, on s'en fou complètement.
  • 11 min de course-poursuite avec les araignés (Ici Anderson essaye de partir dans l'horreur en imitant à peine subtilement Starship Troopers et Alien qui sont des films largement mieux que celui-ci.) Là ils meurent quasiment tous (être la femme du réal à ses avantages) mais encore une fois on s'en fou complètement.
  • Ensuite montage de 5 minutes de Mila Jovovich qui marche pour découvrir où elle se trouve.
  • Elle rencontre enfin le personnage de Tony Jaa, que font-ils ? Ils se battent. Pourquoi ? Aucune idée, mais ils sont même à la limite de s'entretuer sachant que pendant les 22 minutes qui précèdent, il essaye de les sauver. Viens ensuite un des pires moment de l'histoire du cinéma en terme de caractérisation à moins que son objectif était de rendre les deux personnages détestables, chose qui est réussie. Ah oui et là on est a peu près à 8 minutes de combat grosso modo entre nos deux protagonistes.
  • Félicitations, vous avez passé le premier tiers de film, c'est un vide narratif, les personnages ne sont pas sympathiques du tout.

Je vais m'arrêter là pour l'épluchage du film sachant que en nombre de mots cette critique dépasse déjà probablement le nombre de mots prononcés dans ce film puisque, sans exagérer, il s'agit d'un vrai chiffre, le nombre de dialogues utile qu'il faut comprendre dans ce film ne dépasse pas les 3 minutes au total. Sinon vous avez le droit à des dialogues du type:

  • Chocolat
  • Non pas chocolat

Alors je veux bien que les deux personnages ne parlent pas la même langue, mais il ne faut pas non plus prendre le spectateur pour un imbécile, il y en a peut-être qui aime ça, moi ce n'est pas mon cas. D'ailleurs, ils viennent de mondes différents, mais la seule chose qui les séparent, c'est la langue, il n'y a pas de différence de culture évidente hormis le fait qu'il connaisse son monde. Se contenter de ne travailler que language comme différence, pauvrement en plus, c'était vraiment chercher la facilité. Je pense que je vais sauter le reste du scénario puisque c'est tout aussi intéressant que ces premières 40 minutes. Je vais directement parler de la fin foutage de gueule qui se termine en plein combat, qui n'explique rien, avec des effets spéciaux laids et qui laisse supposer qu'il y aura une suite. Si Anderson obtient encore une fois les fonds pour réaliser une autre adaptation, voir une suite de ce navet, je pense réellement tomber en déprime.

Bon après ce film reste un film d'action donc admettons que le scénario n'est donc pas important (c'est faux.) alors que vaut l'action ? Rien du tout. Alors oui le design des monstres est pas trop mal, mais une fois que la caméra se met à bouger et que l'on quitte le plan fixe Anderson est incapable de filmer une scène d'action appréciable. En guise de comparaison, on pourrait prendre l'exemple du récent Godzilla vs Kong qui pareil ne brille pas par son scénario, mais que j'ai apprécié puisque les scènes d'action son lisibles et bien pensées et ils mettent également en scène des monstres donc je n'ai rien contre ce genre de films. C'est également vrai pour Godzilla: roi des monstres et Godzilla largement supérieurs en terme de réalisation et d'écriture à ce film. Donc l'action oui, c'est une chose, mais il faut quand même savoir la réaliser pour qu'elle soit appréciée et son travail de la caméra est illisible et inintéressant.

Ce film est une perte de temps pur et simple et je ne perdrais pas plus de temps non plus sur cette critique que je ne l'ai déjà fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 100 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de sAde_ Monster Hunter