Affiche Moonlight

Critiques de Moonlight

Film de (2016)

Un beau drame fidèle à sa réputation flatteuse.

Parfois on peut se méfier des films qui arrivent avec une grosse réputation comme ici celle de « sensation du cinéma indépendant américain » tant ce genre d’appellation est devenue galvaudée avec les années. D’abord parce qu’il y a plusieurs styles de cinéma indépendant au pays de l’Oncle Sam depuis deux décennies, celui des récompenses et gros festivals et celui des circuits intimistes... Lire l'avis à propos de Moonlight

5
Avatar Rémy Fiers
7
Rémy Fiers ·

Un film très rare, sensible, moderne et bouleversant

C'est une histoire d'un jeune Noir qui, en trois périodes, grandit dans un milieu des Noirs tout en vivant son homosexualité... et sa fidélité aussi. Tout d'abord, le titre "Moonlight" veut dire "Clair de lune" en anglais. Pourquoi ce titre ? Excellente question ! C'est tiré d'une pièce ayant pour titre "In Moonlight Black Boys Look Blue" autrement dit, en français, "Sous le clair du... Lire l'avis à propos de Moonlight

5 1
Avatar PhilHanras
9
PhilHanras ·

Love carried away by a moonlight shadow...

MOONLIGHT (17,1) (Barry Jenkins, USA, 2017, 111min) : Cette chronique identitaire percutante et sensible, retrace le destin et le parcours d’un enfant des quartiers de Miami jusqu’à l’âge adulte. Barry Jenkins, réalisateur révélé en 2008, à l’occasion de festivals indépendants avec Medicine for Melancholy (inédit en France) revient enthousiasmer la critique et le public lors... Lire la critique de Moonlight

6 2
Avatar seb2046
8
seb2046 ·

Noirs désirs

Trois étapes de la vie de Chiron, un Noir américain homosexuel qui a du mal s’accepter comme tel. On veut bien faire tous les efforts du monde, mais il faudrait qu’en face, on y mette un peu du sien… Ainsi, Moonlight, qui a reçu l’Oscar du Meilleur film, on sait après quelle scandaleuse erreur qui fit miroiter la récompense aux yeux de Damien Chazelle pour son merveilleux Lire l'avis à propos de Moonlight

11
Avatar Tonto
5
Tonto ·

Brokeback Ghetto

Ouverture en plan séquence. Un plan séquence virevoltant inutilement autour d'acteurs mauvais, se terminant par un flou dégueulasse. Telle est la bienvenue de Moonlight. Autant vous dire que c'est mal barré. Ensuite, le film tente quelque chose de noble et pur, qui dans n'importe quel film à moitié réussi serait une victoire éclatante, mais se heurte au mur du simple talent... Lire la critique de Moonlight

12 1
Avatar Mike Öpuvty
3
Mike Öpuvty ·

Le choix d'une vie.

Au sortir du visionnage, c'est un film sur lequel j'enrage, car j'aurais aimé l’aimer davantage, car s'il se révèle beau, parfois touchant, Moonlight ne va plus loin, et ne se sublime pas autant qu'il aurait fallu. On a trois instants de la vie d'un homme à trois âges ; vers 9-10 ans, 14 ans et dix ans plus tard, qui sont des moments où sa vie bascule. C'est à la fois faire face à sa mère qui... Lire la critique de Moonlight

4
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Itinéraire d’un enfant pas très gâté

Le sujet n’est pas uniquement l’histoire d’un homosexuel dans un univers qui n’accepte pas sa différence mais c’est surtout le récit de la construction d’une personne en milieu hostile. Ou plutôt de sa déconstruction. Chiron est d’abord un enfant qui doit subir les persécutions de ses camarades et mener sa petite vie tant bien que mal entre un père absent et une mère dont la présence devient... Lire la critique de Moonlight

4
Avatar iori
8
iori ·

1 : Moonlight

J'ai été voir ce film car j'en avais un peu entendu parler à droite et à gauche. En 2017 je n'avais toujours pas été au ciné, j'avais prévu d'y aller la semaine dernière mais pas pu, et là je me trouve en centre ville, à 2 pas du cinéma, je regarde l'heure, c'est le seul film qui commençait dans les 10 minutes. Je regarde le pitch, je fais "mouais...", je regarde l'affiche, je fais "pas mal !... Lire l'avis à propos de Moonlight

5 1
Avatar Matom
8
Matom ·

Silence sous la lune

Oscar so whithe ! C'est la grande mode de dire ça... peut être que c'est vrais, et que c'est justifiés. Mais tout ce que j'espère c'est que la sélection de 2017 n'as pas été influencé par ça. Parce que ça voudrait dire qu'ils auraient pris des films comme Moonlight, Fences ou les figures de l'ombres par défaut, et cela serais dommage de les... Lire la critique de Moonlight

4
Avatar Valnight
9
Valnight ·

Shame ?

Un sujet aussi casse-gueule méritait-il un traitement aussi quelconque, insipide, insignifiant, impersonnel ? Négatif, évidemment. Que l’épure et la plastique de l’esthète McQueen aient influencé une nouvelle génération de réalisateur outre-Atlantique est une chose (bonne ou pas, je vous laisse juge), mais que ces derniers s’en revendiquent dans l’unique but de s’affranchir d’une émotion que... Lire l'avis à propos de Moonlight

10 3
Avatar blig
5
blig ·