👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Au sortir d'un tel film, difficile de réellement séparer le fond de la forme. Son importance politique n'est pas sauvé par la plastique de l’œuvre, d'une relative médiocrité. Relative car elle a le mérite de ne pas se contrôler, de lâcher ses coups, aussi violents à l’œil que pour le système vestibulaire, notamment lorsqu'il confond sa caméra avec un shaker pendant une course poursuite. Pourtant, elle donne lieu à de beaux moments, comme la scène ou Juan baigne Chiron. La caméra semble se noyer alors que le jeune garçon, lui, reste à flot, comme si, quelque soit l'image qu'il renvoie ou l’œil qui le regarde, il ne sombre jamais, se relève toujours. Lors de ces petits oasis temporelles, la mise en scène me rappelle à elle mais cela est trop rare.

Hétérotopie
5
Écrit par

il y a 5 ans

7 j'aime

Moonlight
mymp
8
Moonlight

Va, vis et deviens

Au clair de lune, les garçons noirs paraissent bleu, et dans les nuits orange aussi, quand ils marchent ou quand ils s’embrassent. C’est de là que vient, de là que bat le cœur de Moonlight, dans le...

Lire la critique

il y a 5 ans

170 j'aime

2

Moonlight
JérémyMahot
4
Moonlight

Un scénario lunaire

Moonlight, comme son personnage principal, a du mal à se situer : le film de Barry Jenkins se présente d'abord comme un témoignage social, à vif, caméra à l'épaule dans le style des frères Dardenne,...

Lire la critique

il y a 5 ans

58 j'aime

Moonlight
Multipla_Zürn
4
Moonlight

Critique de Moonlight par Multipla_Zürn

Barry Jenkins sait construire des scènes (celle du restaurant, notamment, est assez singulière, déployant le temps dans l'espace via le désir et ses multiples incarnations, à savoir la nourriture, la...

Lire la critique

il y a 5 ans

37 j'aime

1

Sauvage
Hétérotopie
6
Sauvage

Contre la normalisation

Dans les années 70, alors que bat son plein ce que l’on appelle communément la “Révolution sexuelle”, ont fleuri des revues et des journaux militants homosexuels, transgressifs et provocateurs. À la...

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime

Moonlight
Hétérotopie
5
Moonlight

Frustration plastique

Au sortir d'un tel film, difficile de réellement séparer le fond de la forme. Son importance politique n'est pas sauvé par la plastique de l’œuvre, d'une relative médiocrité. Relative car elle a le...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

La La Land
Hétérotopie
4
La La Land

Un rêve pour d'autres

Une ouverture ensoleillée sentant le goudron à plein nez et passant dûment pour une préface laissait espérer que le film ne tombe jamais. Que, comme ceux d’antan, un bijou révolutionnaire m’emporte,...

Lire la critique

il y a 5 ans

6 j'aime