Une longue souffrance.

Avis sur Moonlight

Avatar Jihel
Critique publiée par le

Trois âges de la vie de Chiron : l'enfance, l'adolescence et l'âge adulte. Elevé par une mère qui l'aime mal (qui ne l'aime pas ?), Chiron est un garçon solitaire, fragile, mutique qui subit les brimades de ses camarades d'école. Un jour où il fugue, il est recueilli par un dealer qui s'attache à lui et tente de lui faire accepter avec tact son homosexualité naissante. Adolescent, Chiron, toujours seul entre une mère qui commence à se droguer et son ami dealer, n'a qu'un seul vrai copain Kevin, avec qui il connaîtra un bref moment d'égarement amoureux. Peu de temps après, poussé par un chef de bande, Kevin agresse sauvagement son ami. Chiron comprend ce qui s'est passé et se venge brutalement sur ce chef de bande, ce qui lui vaut d'être arrêté par la police et emprisonné. Chiron devenu adulte est méconnaissable. C'est maintenant un dealer bodybuildé au même regard perdu. Il retrouve par hasard Kevin qui a un emploi de cuisinier dans un petit restaurant. Comment vont-ils vivre ces retrouvailles ?
Le film est dominé par la présence des trois acteurs qui interprètent de façon très crédible Chiron aux trois époques ; même regard, même fragilité, même mutisme. Malgré la minceur du scénario, on suit avec intérêt les trois âges de Chiron dans ce film humain, sobre et tout en retenue (trop en retenue, peut-être).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 269 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jihel Moonlight